A la uneActualitésSociété

NÎMES Au lycée Daudet, la Maison des lycéens s’ouvre à la société civile

Rassemblés autour de leur président, les lycéens œuvrent pour les clubs du lycée mais aussi pour les grandes causes nationales...

Les lycéens de la MDL fourmillent d'idées et de projets (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

À un âge où l'on est souvent plus préoccupé par sa petite personne et plus volontiers affairé à affirmer son ego, eux ont pris le parti de se dévouer pour les autres. Au statut de consommateur ils ont préféré celui de..."consom-acteurs". Avec un engagement indéfectible et une saine détermination. Rencontre.

Au lycée Daudet, comme dans tous les lycées de France et de Navarre, il existe une Maison des lycéens. N'allez pas croire que certains d'entre-eux, sans domicile fixe, y seraient hébergés... Sous cette appellation c'est plus prosaïquement une structure associative qui se cache. Élu à sa tête l'an dernier et réélu cette année, l'interne Alésien Théo Castano explique : "la Maison des lycéens a vocation à promouvoir la vie lycéenne et faire que le lycée ne soit pas simplement un endroit où l'on étudie mais un vrai lieu de vie au sein duquel on puisse se distraire."

Se distraire mais pas seulement...

"J'avais découvert la MDL en classe de Seconde avec des camarades. J'y étais allé par curiosité pour voir ce qu'ils proposaient avant de m'investir pleinement", déroule le pensionnaire de Terminale, section ABIBAC (Bac Français + Bac Allemand). "Pour l'essentiel et assez classiquement, la MDL finance les activités des clubs du lycée (théâtre, danse, atelier Hip-Hop, journaux du lycée, sorties pédagogiques...). Entre la Maison des lycéens, le Conseil des lycéens et les adhérents des clubs, c'est environ une centaine de lycéens qui est concernée sur les 2 0000 élèves qui sont scolarisés à Daudet. Quand j'ai été élu président, j'ai souhaité proposer avec mon équipe de nouvelles actions et activités."

De gauche à droite, Thelma Divery, Théo Castano et Alice Balaÿ (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Et comme pour toute association c'est l'argent le nerf de la guerre, les jeunes se sont mis en action pour faire tomber quelques deniers dans la caisse commune : "Nous avons organisé une vente de bonnets de Noël qui a bien fonctionnée", poursuit celui qui est aussi un des rédacteurs de l'Alphonse, un des deux journaux interne à l'établissement. "À l'occasion de la Saint-Valentin, nous allons organiser une vente de roses. Nous avons aussi collecté 100 euros au profit des sinistrés de l'ouragan Irma, à Saint-Martin et Saint-Barthélémy, que nous remettrons prochainement à l'association Fondation de France. Nous organisons le bal de fin d'année du lycée. Nous avons en projet des actions en faveur des droits des femmes et pour la lutte contre les discriminations..."

À Nîmes, le lycée Daudet accueille environ 2 000 élèves (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Une rencontre avec Marlène Schiappa et Lilian Thuram

Très investis dans leur rôle d'animateurs de la vie lycéenne, le président Théo et ses deux vice-présidentes, Thelma Divery et Alice Balaÿ, se rendront aux Assises nationales des MDL, programmées du 1er au 3 décembre prochains dans les locaux de l'université Paris-Nanterre. Là, ils confronteront leur(s) expérience(s) et leurs idées avec celles leurs collègues et se formeront.

Ce séjour dans la capitale sera aussi l'occasion d'une rencontre avec l’écrivaine et femme politique, Marlène Schiappa, actuelle secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes dans le gouvernement d’Édouard Philippe, et avec l'ancien champion du monde de football, Lilian Thuram, qui a créé la Fondation Lilian Thuram-Éducation contre le racisme. De quoi largement nourrir leur réflexion sur le monde qui nous entoure et persévérer dans leur ouverture sur la société civile. On ne saurait que mieux les encourager. Et les féliciter...

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com 

 

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société...

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité