Faits Divers

AU PALAIS Un migrant condamné pour exhibition sexuelle

Tribunal correctionnel d'Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Le 5 septembre dernier, deux mineures se retrouvent après les cours dans un parc public du Vigan. A quelques mètres d'elles, assis sur un banc, les deux jeunes filles aperçoivent un homme au comportement suspect. En les fixant, l'homme se masturbe, les jambes écartées. Les adolescentes filment discrètement l'individu avec leur téléphone portable avant de déposer plainte.

A l'audience, ce vendredi devant le tribunal correctionnel d'Alès, le prévenu, dénommé Salahadin, est absent. La présidente, Annabelle Ledrapier, explique que l'homme est un "migrant qui vit dans un centre d'accueil" à proximité de l'une des deux victimes, qu'il a nié les faits durant sa garde à vue mais qu'il s'est paradoxalement "reconnu sur la vidéo". Cet Afghan âgé de 20 ans serait arrivé en France il y a 3-4 mois et vivrait grâce à des aides.

- Apparemment, la personne a quitté le village, indique le père d'une victime. C'est bien, c'est une pression en moins. Dans la majorité des cas, ça se passe très bien avec les migrants, mais là c'est un cas particulier.

La procureure Mélodie Fabre, qui regrette l'absence du prévenu, a requis 2 mois de prison avec sursis à son encontre. Une peine suivie par le tribunal. Salahadin devra par ailleurs verser l'euro symbolique à chacune de ses victimes.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

 

 

 

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close