Faits Divers

NÎMES Directeur d’un supermarché séquestré : l’agresseur reste en détention

photo d'illustration B.DLC

Les faits remontent à janvier 2014. Un chef d’entreprise et son épouse ont été séquestrés chez eux, puis frappés. L’homme a été grièvement brûlé avec des détergents que les malfaiteurs ont aspergé sur lui. Le directeur d’un supermarché Nîmois a été opéré dans un service spécialisé à l’hôpital de Marseille. « Ils sont terrorisés à la seule idée d’imaginer que les agresseurs sortent de prison avant le procès aux assises", confie à l’audience de la chambre de l’instruction de Nîmes, l’avocate du couple victime. De l’autre côté de la barre, le suspect, mis en examen, affirme comme son complice présumé sa « totale innocence dans cette affaire qui ne me concerne pas », affirme-t-il. Un homme d’une trentaine d’années qui réfute depuis son arrestation la moindre participation à ce braquage à domicile ultra-violent. Des bijoux, des cartes bancaires et deux voitures avaient été volés. La Cour d’Appel de Nîmes a refusé de placer sous contrôle judiciaire le mis en cause, qui reste donc incarcéré.

B.DLC

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES Directeur d’un supermarché séquestré : l’agresseur reste en détention”

  1. Ce pays et ces lois sont vraiment lamentables. Moi on m’a fait chier pendant 6 ans pour simplement avoir télécharger des films et les avoirs sur des supports, sans compter le controle judiciaire, et la pour des crimes ignobles il n’est pas plus emmerdé que ça… Comme quoi en france la vie, l’état psychologique, la peu qui sera présente à vie, ne valent pas grands choses contrairement à des affaires ou de l’agent est en jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité