A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Nîmes, base européenne de la protection civile?

La cité gardoise devrait être soutenue par l'Etat français pour devenir une référence européenne.

Franck Proust, député européen et Jean-Paul Fournier, Président du syndicat mixte de l'aéroport de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Le député européen et accessoirement président de la délégation française du groupe PPE à Bruxelles Franck Proust a initié un long combat qui posera Nîmes comme une ville dédiée à la protection civile et à la gestion des risques.

Rien n'est fait, tout reste à faire mais l'avenir peut se voir du bon côté. A l'inverse de la politique française, l'enveloppe européenne dédiée au vaste projet de protection des populations est fixée jusqu'en 2020 et sera dotée de 280 millions d'euros. Il ne manque plus qu'à savoir comment utiliser l'argent et à savoir où il doit aller en priorité... C'est là que l'initiative de Franck Proust doit être suivie par le gouvernement Macron.

"L'accord sur le budget a été trouvé et il y a une ligne supplémentaire dédiée aux actions préparatoires. Mon HUB, réseau européen pour la protection civile et les gestion des risques a été approuvé, j'y travaille depuis 2013. La BAse de Sécurité Civile de Nîmes est notre référence national mais un HUB de ce genre n'existait pas " affirme Franck Proust. 2,5 millions d'euros doivent servir, dans un premier temps, a doté une action préparatoire à ce nouveau maillage.

"C'est inédit" explique Franck Proust. Inédits, aussi, le climat et les dangers du 21ème siècle. Incendies, inondations, migrations humaines... Les enjeux humanitaires sont vastes et variés. "En 2017, le contexte était malheureusement favorable à la création de ce réseau. Plus de 200 morts sont à déplorer, un million d'hectares parti est en fumée, l'ouragan Irma a frappé, bref, beaucoup de phénomènes dévastateurs appuient ce projet" poursuit l'élu français et premier adjoint à la Ville de Nîmes.

Les travaux achevés depuis près d'un an, la BASC de Nîmes-Garons a déjà été utile en Europe (Photo Anthony Maurin).

Renforcement capacitaire, cofinancements des Etats à hauteur de 75% par l'UE afin de moderniser les équipements, financements des coûts opérationnels par l'UE d'un pays qui vient en aide à un autre pays de la zone ou encore partage des stratégies sont la base de ce nouveau socle européen qui veut aller jusqu'à une flotte européenne de Canadair et surtout faire labelliser, au niveau européen, les infrastructures nîmoises.

"Les Etats membres doivent maintenant se prononcer sur leur engagement. La BASC est un symbole de l'excellence à la française et pourrait vite devenir une base très importante en Europe. Il nous faut faire de notre territoire une référence européenne de la protection civile et de gestion des risques. L'UE connaît bien Nîmes, le commissaire est déjà venu à trois reprises dans notre ville pour voir la base. Ce n'est pas un hasard car nous sommes 28 pays et encore plus de villes! Nous sommes soutenus dans cette démarche logique" rassure Franck Proust.

Pour devenir le numéro 1, ange gardien en chef de l'Europe, la France doit à présent prendre ses responsabilités et faire confiance au savoir-faire nîmois, unique dans l'hexagone mais peut-être concurrencé au niveau européen. Le Président Macron et le Ministre de l'Intérieur Gérard Collomb devraient venir en visite à Garons pour défendre le projet. Enfin, c'est ce que Franck Proust espère très justement. Cela fait plusieurs années que le projet avance, sous divers gouvernements et diverses couleurs politiques. Il ne devrait donc pas s'arrêt en si bon chemin!

Lors de l'inauguration de la BASC, Etat français et Commission européenne avaient déjà compris l'intérêt du site nîmois (Photo Anthony Maurin).

"Les financements obtenus ne sont pas encore dédiés à Nîmes mais à l'Europe entière! A l'Etat français de faire son travail mais je souhaite que les Canadair s'envolent de notre BASC avec le drapeau européen et ça, c'est peut-être demain! En France, on fait office de référence. De plus, nous sommes très bien situés sur l'arc méditerranéen et il ne faut pas oublier que c'est une filière économique à part entière. Le Président Macron vient de commander huit nouveaux Canadair, nous devons investir, il nous faut anticiper plus que simplement réagir. Nîmes est connue et reconnue, j'ai bon espoir que le projet avance rapidement" conclut l'élu européen.

Un grand rendez-vous, le forum européen de la protection civile est organisé les 5 et 6 mars 2018. Nîmes devrait être au coeur des propos, rendez-vous pour une réponse définitive à la fin du premier trimestre 2018!

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité