A la unePolitique

LE 7H50 d’Éric Agrinier : « C’est une sorte de trahison pour les pompiers »

Les pompiers ont quitté hier le conseil d'administration du SDIS pour protester contre l'abandon de la hausse de la participation des communes. Entretien avec le représentant syndical d'Avenir Secours.

Le représentant syndical d'Avenir Secours, Éric Agrinier. (Photo : Coralie Mollaret)

Pourquoi avoir quitté le conseil d’administration du SDIS ?

Nous avons quitté cette assemblée à regret… Lorsque la confiance n’est plus là, il n’y a plus matière à discuter. La hausse du 1% de la part des communes est le point 7 de l’accord qui a été conclu, le 20 novembre, entre le Département, le SDIS et les pompiers.

Leur signature ont mis fin à un mois de conflit avec les pompiers. Alors hier, nous avons dû réexpliquer la nécessité de cette augmentation. Des arguments développés pendant toutes les négociations qui ont jalonné l’ensemble de la grève. Nous avions fait notre part du chemin et de nombreux efforts. Aujourd’hui c’est une stupéfaction ! C’est une sorte de trahison… Nous le vivons comme ça ! 

Cette hausse de 1% représente 280 000€. À quoi devait-elle servir ?

Elle permettait la bonne application de la délibération du 21 mars. Elle prévoit le maintien des personnels (volontaires et professionnels) dans les centres les plus reculés du département. Il y en a sept ou huit. C’est essentiellement ceux des Cévennes. Vous savez, aujourd'hui le SDIS du Gard est le dernier département de France à ne pas avoir augmenté la participation communale depuis 4 ans !

Comprenez-vous la décision du Préfet de ne pas assister au conseil d’administration ?

Bien évidement ! Le préfet a écrit un courrier. Il est du même acabit que mes paroles aujourd’hui, je cite "une violation flagrante de l’accord du 20 novembre". Ce sont ses termes…

Une nouvelle grève est-elle envisagée ?

C’est une éventualité, mais il est trop tôt pour le dire… Il appartient à chaque organisation syndicale de consulter sa base. Ensuite, l’ensemble des pompiers gardois décideront de la suite à donner à cette décision qui nous choque profondément.

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité