A la uneActualitésEconomie

MARDI ECO Premier budget voté pour la CCI nouvelle génération

2018 sera-t-elle l'année sans problème? Peut-être. En attendant, la CCI a de l'ambition et compte tenir son rang.

Eric Butel, trésorier de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Gard (Photo Anthony Maurin).

Eric Butel, trésorier de la CCI30 le dit, "Le vote du premier vrai budget de la CCI du Gard s’est bien déroulé. Nous avons l’ambition de finir cette fusion des deux chambres en moins de temps que prévu ailleurs en France. Le budget est passé largement mais les chefs d’entreprise nous demandent d’aller encore plus vite… On ne peut pas, il y a des lois! Ils ne sont pas habitués à la lenteur administrative mais elle a parfois du bon et peut servir à éviter les problèmes. Nos 51 élus sont issus de l’ensemble du territoire gardois car nous voulons mailler le département et créer des points CCI comme c’est le cas à Rochefort, peut-être bientôt à Uzès, Sommières voire sur le littoral".

Des élus visiblement "très motivés" et des permanents en interne qui adhèreraient enfin à la nouvelle organisation. Il en va de même pour la tutelle qui reconnaît que cette fusion est pourtant le fruit de deux structures déficitaires. "Notre budget se positionne sur sept défis qui reprennent 51 stratégies que nous commencerons à mettre en place dès  2018, tout est en ordre de marche et chaque commission a pu évaluer et provisionner ses moyens", poursuit le trésorier.

Mais le budget sera déficitaire. Grosses économies sur les frais de structure, développement des ressources propres (52% du budget) et réduction des activités qui ne sont pas rentables… Pour le moment, aucun licenciement n’est prévu.

Eric Butel, trésorier, Eric Giraudier, Président et Philippe Hurdebourcq, nouveau Directeur Général de la CCI30 (Photo Anthony Maurin).

Au budget, 16 millions d’euros de dépenses. L’EBE, solde Intermédiaire de gestion, verra un déficit de 300000 euros et le solde budgétaire sera négatif de 1,1 million. Mais ce chiffre sera certainement alourdi… En attente des prérogatives des CCI qui seront connues en janvier prochain, et surtout du vote de la loi de Finance, la CCI30 s’attend à un solde négatif avoisinant les 2,5 millions d’euros.

Pour le Président Giraudier, "Je suis content d’avoir des gens aussi impliqués et d’un excellent niveau. Un travail de fond a été fait pour le montage de ce budget et ce qui est intéressant, c’est la trajectoire adoptée. Le budget est audacieux, il faut redresser tout en donnant de la pérennité et en intégrant une logique de Responsabilité Sociale des Entreprises. La CCI30 va être digitale et durable. Notre plan de mandature serra mis en place, comme prévu".

Sur les 51 élus 39 étaient présents le jour du vote. Parmi eux, 22 ont voté pour, 14 contre et trois abstentions sont à ne pas omettre. "Il y a eu des débats mais les votes à bulletin secret démontrent que tout se passe normalement. 78% de présence, c’est un peu plus que l’an passé. Pour les abstentions, les chefs d’entreprise ne peuvent pas forcément se libérer… Pour les 14 votes contre, certains sont avec nous! En fait, il y a 28 visions différentes mais honnêtement, 62% de votes exprimés en faveur du budget, c’est très bien, je m’attendais à moins! Nous commençons à prendre conscience des enjeux et beaucoup d’élus découvrent des chiffres qu’ils n’imaginaient pas. Evidemment, nous voulons tous aller plus vite mais la CCI a pris du retard en 2015 et 2016…" conclut Eric Giraudier.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 31 ans et suis journaliste depuis près de dix ans. Nouveau dans l'équipe d'Objectif Gard, je suis en charge de l'actualité de la Camargue Gardoise. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close