A la uneActualités

LE 7H50 de Juan Martinez : « j’aime toutes les couleurs mais surtout le bleu ! »

Le maire de Bellegarde a inauguré lundi la nouvelle brigade de gendarmerie de sa commune. Composé de douze logements, cette caserne permettra de couvrir encore mieux l'ensemble de ce territoire. Il est l'invité du 7H50.

Le maire de Bellegarde, Juan Martinez, au centre de la photo avec, à sa gauche, Denis Bouad, président du Département et les gradés de la brigade de gendarmerie et, à sa droite, le Préfet du Gard, Didier Lauga, et la députée du Gard, Françoise Dumas.

ObjectifGard : Cette nouvelle gendarmerie c'est l'aboutissement d'un long processus financier et technique ?

Juan Martinez : Je vous le confirme. Mais je voudrais d'abord dire que je suis très heureux d'accueillir cette nouvelle caserne sur Bellegarde. Elle compte à présent 12 logements. En ce qui concerne le dossier, effectivement, il fut compliqué mais nous sommes parvenus à notre objectif. Nous sommes sur un bail emphytéotique (un bail longue durée, NDR). La commune est propriétaire du sol mais c'est Habitat du Gard qui est propriétaire des murs. Elle a participé significativement au financement et aux travaux puisque nous sommes dans un projet de logements sociaux. C'est l'Office HLM Départemental Public qui portait le projet. De notre côté, nous sommes locataires et nous sous-louons donc à la gendarmerie.

Cette nouvelle brigade c'est aussi plus de sécurité pour Bellegarde ?

Moi, j'aime toutes les couleurs ! Mais en particulier le bleu. C'était l'esprit de mon discours lors de l'inauguration. Cette nouvelle force de gendarmerie va aussi indéniablement apporter son aide à l'ensemble du territoire et pas seulement à Bellegarde. Notre territoire est vaste. Il s'étend de Fourques, aux limites des Bouches-du-Rhône, jusqu'aux portes de Nîmes. Concrètement, en terme d'intervention des militaires, cela représente quatre faits avérés chaque jour. Il faut donc plus de présence. Non pas pour plus de répression, mais pour plus d'écoute, d'accompagnement, d'échanges sur le terrain...

Comment se porte Bellegarde aujourd'hui ?

La commune se porte bien. Financièrement, nous sommes dans nos objectifs. Vous savez, comme disait Talleyrand, "Quand je me regarde, je me désole. Quand je me compare, je me console."  Regardez notre taux d'imposition sur le foncier. Il est bien plus bas que de nombreuses communes du Gard. Nous sommes à 16,80% alors que certaines villes du Gard frôlent les 40%. Nous avons par ailleurs un prix de l'eau attractif mais aussi beaucoup de services publics, un collège qui fête son premier anniversaire... Tout va bien ! Même si comme tous les maires de France j'ai envie de vous dire que je voudrais avoir plus de moyens pour investir davantage...

Propos recueillis par Abdel SAMARI

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close