A la unePolitique

POMPIERS Denis Bouad :  « Il y a une erreur de gestion au SDIS »

« Afin d’éviter le pire », les pompiers exhortent le président du Département de revenir sur l’abandon de la hausse de la contribution communale. Pour Denis Bouad, « les pompiers se trompent d’interlocuteur ! »

Denis Bouad, président du Département, a reçu la presse hier soir pour évoquer le suite du conflit avec les pompiers. (Photo : Coralie Mollaret)

Vous avez reçu hier un courrier de l'intersyndicale des pompiers. Que dit-il ?

Denis Bouad : Cette lettre me met en colère. Avec de la violence dans les propos, on me demande de « tout mettre en oeuvre pour que l’accord du 20 novembre soit respecté » afin « d’éviter le pire. » C’est quand même un petit peu fort de café.

Les pompiers s’insurgent contre l’abandon, lundi en conseil d’administration, d’une hausse d’1% de la participation des communes. Hausse prévue dans ce fameux accord... 

...Écoutez, jeudi au Département, des élus se sont élevés contre cette contribution. Moi, je comprends les difficultés des collectivités, soumises à des baisses des aides de l’État. De plus, cette contribution est, pour certaines d’entre elles, relativement exagérées (…) Les élus de droite Laurent Burgoa et Thierry Procida m’ont demandé en séance que soient retirées les délibérations sur cette hausse, sous peine de ne pas voter les 420.000€ supplémentaires que le Département doit donner aux pompiers ! Alexandre Pissas a accepté… Moi je vous le dis : si le 20 décembre la droite ne vote pas* le budget, je peux avoir toutes les conventions du monde, je ne serai pas en mesure de leur donner les 420 000€ !

En tant que principal financeur du Département, n’êtes-vous pas garant de cet accord ?

Mais avez-vous lu l'accord ? Que dit l’article 7 ? (Il prend le protocole et lit) « Le président du SDIS proposera au prochain CA une augmentation d’1% de la contribution communale… » Le président du Département est complètement hors jeu ! C’est pas moi qui préside le conseil d’administration du SDIS !

Vous renvoyez la balle à Alexandre Pissas ?

Non ! Moi, la balle, je l’ai prise dans mon camp ! C’est moi qui me suis tapé les syndicats pendant cinq semaines… Je dis simplement qu’il faut que chacun prenne ses responsabilités. (...) Cette hausse représente 280.000€ ! Sur un budget de 80M€ du SDIS, la direction ne peut pas trouver des économies sans toucher au personnel ?

On sort d’un mois de conflit avec les pompiers. Visiblement ça va continuer… Alexandre Pissas est-il un bon président du SDIS ?

Ça fait 8 ans qu’il est au SDIS... Je n’ai pas de jugement à porter sur sa présidence. Aujourd'hui, je dis clairement ce que je veux : une refonte de la contribution des communes au SDIS pour que celle-ci soit plus juste et équitable. Une commission vient d'être mise en place. Alexandre Pissas va y arriver ! Ca fait 10 ans qu’il bricole, maintenant il a 6 mois pour le faire !

La contribution des communes n’a pas été revalorisée depuis 4 ans. Est-ce une erreur ?

Vous me posez la question à moi ! Vous n’avez pas l’impression de vous tromper de président ! Oui, ça a été une erreur. Prenez une commune de 1 000 habitants qui paie 20 000€ de contribution. Si vous lui mettez 0,2% de hausse, c’est pas la lune. Si vous le faites au bout de trois ans et que vous lui mettez 1,5% de hausse, le coût n’est pas le même ! Pour des raisons que j’ignore, il y a une erreur de gestion au SDIS. Ce n’est pas forcément celle de Pissas… Il y a un directeur du SDIS, un directeur financier… Il y a un colonel ! C’est moi qui suis colonel ?

Comment expliquer que les pompiers s’en prennent à vous aujourd'hui ?

Les agents regardent le pouvoir politique. Mais ils se trompent d’interlocuteur ! Vous savez, il y a deux façons de faire un budget. La première, on part des recettes et on fait coïncider les dépenses. Ou alors, on part des dépenses et on dit : "je vais aller voir Bouad pour financer le reste !" Aujourd’hui, la direction du SDIS n’a qu’à travailler ! S'il faut que le directeur financier du Département aille là-bas pendant un, deux, quatre ou huit jours pour les aider à monter un budget, il ira ! (...) Moi, je ne mettrai pas un centime de plus au-delà des 420 000€ ! Dans ce Département, la contribution aux pompiers est plus élevée que celle des départements qui nous entourent*.

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

*En majorité relative, une partie de l'opposition (droite et le centre) doit s'abstenir sur le budget pour qu'il soit voté. 

*Le département du Gard verse 144 € par an et par habitant au SDIS contre 111€ pour l’Hérault et 113€ pour le Vaucluse (source : rapport ministre de l’intérieur édition 2016).

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “POMPIERS Denis Bouad :  « Il y a une erreur de gestion au SDIS »”

  1. Je suis tout à fait d’accord avec le président du département :
    D’une le calcul de la contribution des communes obsolète et deux, je pense que le SDIS est mal géré.
    Le département du GARD contribue bien plus que nos départements voisins.
    Il ne faut pas céder au chantage, dans un budget il faut aussi savoir faire des économies surtout quand on sait que c’est le contribuable qui paye…

    Cyril GILLES
    30430 BARJAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close