A la unePolitique

LE 7H50 de Laurent Burgoa : « en bon catholique, Yvan Lachaud devrait aller à confesse ! »

Président UDI de la Communauté d'agglomération Nîmes Métropole, Yvan Lachaud a reçu le Républicain Laurent Burgoa, un élu de la mairie de Nîmes, pour lui annoncer qu'il lui retirait la gestion du dossier ANRU qu'il lui avait confié. Réactions de l'intéressé...

Laurent Burgoa, Franck Proust et Yvan Lachaud (de G à D) Photo archive

Objectif Gard : Quelle est votre réaction quelques heures après le retrait de votre mission par Yvan Lachaud ?

Laurent Burgoa : À travers sa décision Yvan Lachaud montre son vrai visage. Pourquoi me sanctionner après le vote du budget à Nîmes Métropole lundi soir ? Il dit qu'il aime les Nîmois. J'en doute sinon il ne prendrait pas de décision contre eux. Je rappelle qu'au sein de l'Agglo, j'avais en charge la coordination entre la mairie de Nîmes et les services de l'Agglomération. Ainsi, on évitait de doubler les réunions... Et c'était d'ailleurs une demande de l'État. De plus, je ne percevais pas de rémunération supplémentaire pour cette activité. J'espère qu'il en sera de même pour Mme Rouverand.

Êtes-vous un dommage collatéral dans la guerre qui oppose le maire de Nîmes, M. Fournier, et son ex-adjoint aux finances, M. Lachaud ?

Depuis ce matin, de droite et de gauche, les élus m'appellent pour me manifester leur solidarité mais surtout ne comprennent pas cette décision car le travail était fait et les dossiers avançaient bien. J'en profite pour remercier M. Fournier pour son entier soutien. Moi, je vous le dis, je suis serein. D'ailleurs, je continue à travailler sur le dossier de la rénovation urbaine et l'ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine). Je vous rappelle que c'est la ville de Nîmes qui porte le projet urbain. La mairie est au centre des décisions.

Sincèrement, dans la même position que M. Lachaud, n'auriez-vous réagit de la même façon ?

Peut-être, mais pas après que le budget a été voté ! Tout cela était calculé. C'est le côté sournois de M. Lachaud qui fait passer son ambition avant les Nîmois. N'est-ce pas dans vos colonnes qu'il avait exprimé l'envie de ne pas faire comme M. Fournier ? En bon catholique, il devrait se confesser ! Il dit quelque chose et fait le contraire.

Propos recueillis par Abdel SAMARI

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

7 réactions sur “LE 7H50 de Laurent Burgoa : « en bon catholique, Yvan Lachaud devrait aller à confesse ! »”

  1. Burgoa ne voit l’ANRU que comme un tremplin politique. Le reste c’est une coquille vide! Qu’a-t-il fait pour les quartiers depuis qu’il s’en occupe?
    Des conditions d’insalubrité désespérantes, des mafias et des islamistes qui progressent… un peu de mieux sur les transports, mais y est-il pour quelque chose? et pendant ce temps, Monsieur BURGOA essaie de faire croire que ne plus coordonner l’action que de la ville et non de l’agglo, est un problème?
    Ce serait à pleurer de rire, si ce n’était pas simplement à pleurer.

  2. Qui sème le vent… Burgoa dans les quartiers, c’est une vaste blague. En meme temps, c’est compliqué de prétendre défendre les petites gens quand on est le valet de Fournier…

  3. Dommages collatéraux, Nîmois pris en otage……. que nos politiques LR et UDI se calment un peu. La vraie guerre est ailleurs, loin de leurs bureaux. Désolant encore une fois ces positionnements politiciens, ces renoncements etc…… Ce qui peut nous rassurer c’est que le programme de rénovation urbaine (ANRU) existera toujours en 2020 avec ou sans M. Burgoa, M. Lachaud ou M. Fournier.

  4. En bon professionnel de la politique, messieur burgoa ferait mieux de se retirer lui et son double jeu permanent ! On ne compte plus ses promesses non tenue dans le quartier Gambetta

    1. M. BURGOA a fait également des promesses, jamais tenues, dans un quartier sud de NIMES. Qui sème le vent, récolte la tempête ……………

  5. RIDICULE…
    Il semble bien que nos élus n’aient pas conscience du profond ridicule de leurs paroles et de leurs actes.
    Faudra pas venir pleurer après les prochaines élections….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close