ActualitésSanté.

LUNDI SANTÉ Dispositif d’accueil hivernal des sans abri

Savoir et informer… Une autre façon d'aider. 

Alors que l'hiver est installé, la préfecture communique la liste des hébergements possibles pour celles et ceux qui sont dans la rue et les publics dits vulnérables. Une information qu'il est bon de diffuser ainsi que le 115, un numéro d'urgence à appeler lorsque l'on constate une situation de détresse. 

Comme chaque année, le dispositif d’accueil des personnes sans abri et des publics vulnérables est renforcé pour la période hivernale, du 1er novembre au 31 mars 2017. Il s’articule autour des dispositifs suivant :  222 places ouvertes à l’année en hébergement d’urgence et 45 places supplémentaires ouvertes seulement pendant la période hivernale. 23 places ouvertes à l'année pour les femmes victimes de violences.

Durant cette période, dans le cadre de sa mission de veille sociale, le SAMU Social (géré par la Croix-Rouge Française) intensifie ses maraudes (patrouilles, NDLR) en particulier le soir et la nuit, afin de repérer les personnes en difficulté, entre autres suite à des signalements au 115, de les orienter vers un hébergement, ou de leur fournir, en cas de refus d’être hébergées des boissons chaudes, quelques denrées alimentaires et des couvertures.

Ainsi, le SAMU social de Nîmes élargit ses interventions aux communes de l'agglomération de Nîmes, et le SAMU social d'Alès assure trois maraudes au lieu d'une seule.

Par ailleurs, plusieurs des accueils de jour existants et ouverts à l’année (La Clède à Alès, Riposte à Bagnols-sur-Cèze, SOS-ADEJO et la Croix-Rouge à Nîmes) élargissent durant cette période leur amplitude horaire : à Alès, ouverture trois après-midis par semaine en plus des ouvertures le matin ; à Bagnols-sur-Cèze, ouverture d'une demi-journée supplémentaire.

Il existe en outre à Nîmes un accueil de nuit (sans hébergement) assuré par SOS Solidarités sur la base de 20 places sur des lits picot.

Pendant l'hiver, Nîmes dispose de 180 places en tout soit 37 de plus que pendant la belle saison, Alès de 56, Le Vigan de 13 sans moyen supplémentaires pour l'hiver. Quant au territoire du Gard Rodhanien, il lui est alloué 8 places de plus, soit 41 au lieu de 33 hors période hivernale. Un total de 290 places pour une population vulnérable particulièrement difficile à dénombrer…

Véronique PALOMAR

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité