A la unePolitique

LE 07H50 de Christian Baume : « Wauquiez a la même ligne que le FN »

La fracturation du parti de la Droite républicaine a aussi ses répercussions au niveau local. Le Bagnolais Christian Baume, ancien LR est l'invité du 07H50

Christian Baume, président du comité gardois d'Agir, la droite constructive (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ainsi, le parti Agir, la Droite constructive, a été fondé à la fin novembre par le groupe dit des Constructifs à l’Assemblée nationale, constitué de députés Les Républicains et UDI en désaccord avec les positions de LR, jugées trop à droite. Le comité gardois est présidé par le Bagnolais Christian Baume, soixante ans. Venu des rangs de LR, il n’est pas tendre envers son ancienne famille politique et voit Agir comme le parti « d’union de la droite et du centre droit. » Comme au bon vieux temps de l’UMP, donc.

Objectif Gard : Quel sera votre espace entre Les Républicains, l’UDI et la République en Marche ?

Christian Baume : Certains nous prennent pour des compatibles avec Emmanuel Macron mais ce n’est absolument pas le cas. LR est en train de se scinder entre une droite plus dure qui va flirter avec les idées de l’extrême Droite, et une autre dont je fais partie qui ne se reconnait pas dans cette ligne. Agir va se positionner à partir de ces LR et jusqu’au centre pour une union de la Droite et du centre Droit. Quant à l’UDI, elle fait partie du groupe à l’Assemblée nationale et elle est pleinement impliquée. Nous entendons bien incarner cette nouvelle droite plus modérée, avec un aspect européen que Laurent Wauquiez n’évoque pas : une droite humaniste et libérale.

Avec Laurent Wauquiez, la Droite est trop à Droite ?

Complètement, c’est une Droite dure et pour moi la Droite ne doit pas aller sur les thèmes d'un Front national que nous avons combattu. Là on se retrouve avec des messages flous et des prises de position très clivantes.

"Chez LR, des gens partent tous les jours. Laurent Wauquiez a créé une scission"

Pourtant, Laurent Wauquiez a dit qu’il n’y aurait pas alliances avec le FN…

Oui, il l’a dit. Mais il va faire du « Canada Dry », avec la même ligne politique. Et il y a aussi eu cette fracture au second tour de la présidentielle lorsque Laurent Wauquiez n’a pas appelé à faire barrage au FN et à voter pour Emmanuel Macron. C’est une erreur politique majeure. Chez LR, des gens partent tous les jours, Laurent Wauquiez a créé une scission.

Donc les futures alliances se noueront avec En marche ?

Notre électorat n’est pas En marche, c’est clair. On travaillera avec l’UDI et le centre. Concernant En marche, rien n’est prévu. La possibilité de faire une liste commune aux européennes a été évoquée mais je ne me prononce pas. Il faut bien comprendre le contexte : on a vécu un quinquennat calamiteux. On pourrait continuer à tirer à boulets rouges, à faire obstruction à toutes les initiatives qui peuvent aller dans le bon sens, mais ça n’apporte rien. Nous sommes dans une opposition constructive et il faut dire qu’il y a des choses qui sont bien faites par le gouvernement. Après, on n’a pas encore vu les aspects de Gauche du gouvernement, sur l’immigration ou la politique d’assistanat, et on saura s’opposer. Dire qu’on est compatibles avec En marche, c’est faux.

Pourtant, un des fondateurs du groupe des Constructifs à l’Assemblée nationale, Thierry Solère, est parti chez En Marche avec armes et bagages…

Et je ne le comprends pas. Il a fait un choix. C’est un homme de valeur, le parti aurait souhaité qu’il reste avec nous. Nous travaillerons avec lui de manière constructive.

"D’ici la fin du mois, on sera une centaine"

Parlons local : combien êtes-vous dans le Gard ?

J’ai été désigné fin novembre, je n’ai pas encore tellement de recul. Des gens me contactent, d’autres s’inscrivent en ligne. Je pense que d’ici la fin du mois on sera une centaine.

Y-a-t-il des élus parmi eux ? Des maires, des conseillers départementaux ?

Oui. Je ne veux pas citer de noms pour l’instant, mais des élus se rapprochent. Certains l’ont déjà fait, d’autres s’y intéressent et attendaient que l’élection interne chez LR soit passée. Et il y a aussi des gens du centre.

Le parti tolère la double appartenance. Vous avez toujours votre carte de LR ?

Je l’ai rendue. À un moment, il ne faut pas manger à tous les râteliers.

Diriez-vous que dorénavant, c’est vous les vrais gaullistes ?

C’est exactement le sens de mes idées, qui ne sont plus celles de LR en ce moment. De Gaulle a porté un projet de grandeur de la France et pensait qu’elle passerait par celle de l’Europe. Alors s’il s’agit de ça, ça me va bien.

Propos recueillis par Thierry Allard

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité