A la uneEconomie

CONCOURS ALÈS AUDACE La grande soirée a livré ses vainqueurs

Louis Gallois, co-président de la Fabrique de l’industrie, ancien président de la SNCF, était le grand témoin de cette cérémonie.

Les lauréats 2017 du concours Alès Audace et les élus autour de Louis Gallois. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Dix projets audacieux ont été récompensés, ce mardi soir, par Alès Agglomération lors d’une grande soirée économique organisée au théâtre du Cratère. Les lauréats du concours se partagent 130 000 euros de dotations.

Vingt-et-un projets, sur la centaine de dossiers déposés, étaient sur le ring final. Charge au jury, composé d’une quinzaine de membres issus du monde économique, de faire un choix parmi « toutes ces personnes passionnées et créatives », estime Philippe Ribot, vice-président d’Alès Agglo et président du jury. Alors, dans la grande salle du Cratère hier soir, certains candidats étaient fébriles en attendant de savoir si, oui ou non, leur projet serait récompensé.

La soirée a commencé par la nouveauté de cette sixième édition : le défi « commerces et services de demain ». Une nouvelle catégorie qui s’inscrit dans le cadre des États généraux du cœur de ville : « L’objectif, relève Max Roustan, c’est de redynamiser le centre-ville. » Sur les six projets sélectionnés, quatre ont été distingués, dont deux ex-aequo.

Défi « commerces et services de demain »

Sylvain Cerene pour le projet 30e degré. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

1er prix – 12 000€ : Le 30e degré, par Sylvain Cerene. Il s’agit d’un projet de création d’un tiers lieu de micro-production, élevage, conditionnement et vente de vin auquel s’ajouteront une micro brasserie et une micro distillerie. Le concept, original et inédit, propose la mise en œuvre de procédés de fabrication techniquement innovants, le tout dans un lieu ouvert pour encourager la curiosité et participer à la fabrication de vin, bière, cidre, gins ou whisky. L’objectif est d’utiliser et de valoriser des matières premières locales et de créer un véritable lieu de vie et de création en cœur de ville.

Nathalie Kmir. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

2e prix – 8 000€ : APB New Concept, par Nathalie Kmir. Ce concept store est un lieu de vie atypique et unique où le client (professionnel ou particulier) peut profiter de multiples réponses autour d’un même thème : la décoration. APB offre une prestation en architecture d’intérieur, la vente d’articles de décoration, la présentation de créateurs d’art appliqué, l’organisation d’ateliers « Do It Yourself », etc.

3e prix  ex aequo – 5 000€ : Canturla, par Laurie Kormann Valignat. Canturla en occitan, c’est le bon sens. Une épicerie de détail, locavore, sans emballages. Canturla est ce compromis entre réduction des déchets, filières courtes et bio. Le bon sens écologique et économique ! Il suffit de se munir de ses bocaux, de remplir la quantité dont on a besoin et de ne payer que le produit, pas l’emballage.

Troisième prix ex aequo pour Laurie Kormann Valignat et Charlotte Eloy. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

3e prix  ex aequo – 5 000€ : Osez la bulle, par Charlotte Eloy. Créatrice d’une boutique de savons et produits cosmétiques naturels, Charlotte Eloy projette d’agrandir La Savonnerie installée rue de Beauteville. Ce projet permettra d’élargir la gamme de produits et d’offrir de l’espace pour réaliser des ateliers et partager avec la clientèle les bienfaits de l’utilisation de produits naturels et sains.

Six lauréats au concours général

Sur les quinze projets sélectionnés dans la catégorie générale, six ont obtenu les faveurs du jury et sont montés sur la scène du Cratère hier soir.

Les porteurs du projet Medcam. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

1er prix – 25 000€ : Medcam, par Clément Labiche. Le projet Medcam est de concevoir, fabriquer et commercialiser un premier dispositif médical pour les opérations chirurgicales sous cœlioscopie. Il propose un nettoyage du système optique intra-corpus, système unique proposé aux chirurgiens.

Vincent Beltoise pour le projet Bonnal E. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

2e prix – 24 000€ : Bonnal E, par Vincent Beltoise. Il s’agit de créer une voiture de course pour la pratique sur circuit, assemblée à Alès, équipée à terme d’un moteur électrique.

Amandine Colle et Caroline Picard pour Belesa. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

3e prix – 16 000€ : Belesa, par Caroline Picard et Amandine Colle. Belesa, qui veut dire beauté en occitan, utilise les trésors des Cévennes pour offrir aux femmes à la recherche d’efficacité et de bien-être des produits cosmétiques naturels, authentiques, sains, respectueux et recentrés sur l’essentiel.

Le projet Pagès Maintenance se hisse à la quatrième place. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

4e prix – 15 000€ : Pagès Maintenance par Nicolas Pagès. Ce dernier souhaite créer un pôle de maintenance dédié aux grandes enseignes pour optimiser la durée de vie de leur magasin avec un outil et un service novateur reposant sur les expertises du groupe Pagès Agencement.

Le projet Icosystème remporte une dotation de 10 000€. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

5e prix – 10 000€ : Icosystème par Fabien Liagre, Matthieu Archambeaud, Arnaud Richard, Danièle Ori. Ce projet entend apporter des réponses aux questions de l’enseignement des pratiques en agroécologie en alliant la formation présentielle à un espace sur internet, individuel et sécurisé. Celui-ci regrouperait un ensemble de ressources en lien direct avec les dernières avancées des agriculteurs et des chercheurs, dont plus de 300 vidéos organisées de manière à ce que l’internaute puisse par lui-même se construire un savoir adapté à ses problématiques.

7 000€ pour Chroniques Végétales. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

6e prix – 7 000€ : Chroniques végétales, par Boris Garavini, Olivier Marcon et Anaïs Bollègue. Il s’agit d’une série documentaire sur les plantes qui nous entourent. Une manière de redécouvrir, en 14 épisodes, notre environnement de manière ludique et scientifique. Le tout filmé dans l’Agglomération alésienne.

Quant au vote du public, il a été remporté par Medcam qui reçoit une dotation supplémentaire de 3 000€.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité