A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE En Corse pour surfer sur la vague

Bernard Blaquart, entraîneur du Nîmes Olympique et meilleur entraîneur de Ligue 2! (Photo Archives Anthony Maurin).

Pour le compte de la 19ème journée de Ligue 2, le Nîmes Olympique, solide deuxième du championnat s'en va affronter le Gazélec FC Ajaccio, 13ème, sur ses terres. Un match toujours important, toujours excitant et qui peut souligner l'excellent travail des Crocos en 2017.

Après leur belle victoire lundi soir aux Costières face à Clermont, les Crocos sont partis en avion (de ligne) à Ajaccio pour assurer et assumer leur rôle de vraie surprise de cette première moitié de championnat. Un dernier entraînement à Nîmes avant le grand vol et quelques recadrages de la part d'un staff qui ne veut pas que le groupe tombe dans la facilité ou la fausse aisance.

"Il y a peut-être un peu d'excitation avec l'arrivée des vacances et l'envie de bien finir l'année. Le problème, c'est que nous sommes confrontés à quelque chose que l'on ne connaît pas trop. Ça fait partie du métier mais la médiatisation est importante, surtout pour certains joueurs alors on peut croire qu'on ne maîtrise pas tout. Le groupe est sain mais on peut vite tomber dans la déconcentration" note Bernard Blaquart, entraîneur croco.

Si les Nîmois semblent sur un nuage et dans la lignée d'une longue et pérenne réussite sportive, les Corses sont contraints à l'exploit. "Le Gazélec est une équipe que l'on trouvait forte en amical en début de saison mais depuis, elle connaît un passage difficile et elle voudra réagir. Le jour de récupération en plus par rapport à nous n'a pas trop d'incidence puisque je doute que leur groupe soit identique! Ils ont l'expérience comme atout, nous avons la jeunesse. Ils ont des joueurs intéressants mais la meilleure formule n'est pas encore efficiente" poursuit le coach.

(Photo Archives Anthony Maurin).

Une jeunesse nîmoise, marque de fabrique du technicien, un jeu porté vers l'avant et une équipe joueuse. Petit hic, manqueront à l'appel Umut Bozok, meilleur buteur de Ligue 2 et suspendu pour l'occasion, Sada Thioub blessé hier à l'entraînement et Panagiotis Vlachodimos. "Offensivement, on a des absents, comme rarement mais il nous reste suffisamment de joueurs pour être performants. On a déjà joué sans Umut et ceux qui ont joué la semaine dernière ont soit marqué soit contribué aux buts inscrits. Evidemment, nous préférerions avoir toutes nos forces à chaque match!" rappelle Bernard Blaquart. Et de reprendre que "L'important n'est pas encore le classement mais le nombre de points pris. A quelques matchs de la fin on verra qui seront nos concurrents directs mais nous devons prendre des points, partout, tout le temps. Nous ne sommes même pas à mi-chemin, c'est comme le mec qui est en tête d'un marathon alors qu'il n'a parcouru que 20 km! Cependant, notre première partie de championnat est exceptionnelle, à nous de la rendre plus belle mais nous n'en sommes qu'à la première partie...".

Demain matin, dernier petit déjeuner à La Bastide pour un premier bilan avant les vacances et la reprise le 28 décembre prochain. Quatre jours de stages en Espagne puis le déplacement à Saint-Etienne de 7 janvier 2018.

Le groupe nîmois: Baptiste Valette (Martin Sourzac) - Gaëtan Paquiez, Anthony Briançon, Fethi Harek, Olivier Boscagli (Sofiane Alakouch,  Liassine Cadamuro) – Romain Del Castillo, Téji Savanier, Pierrick Valdivia, Théo Valls (Antonin Bobichon, Malik Hsissane) – Rachid Alioui, Renaud Ripart (Sami Ben Amar, Clément Depres).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité