A la uneActualités

VAUVERT Et les moutons traversèrent à nouveau le centre-ville…

C'était LA bonne idée d'animation des fêtes de fin d'année vauverdoises. Ce dimanche matin, pour la plus grande joie des petits et des grands, un troupeau de moutons s'est essaimé en ville

Du haut des prés, les bergers veillent...

Le public était fourni tout au long du parcours pour voir passer les trois cents moutons, brebis et agneaux qui ont dévalé les rues de Vauvert ce dimanche matin, vers 11 heures. Forte de ses traditions taurines, la cité avait quelque peu négligé les ovins ces dernières années. "Ah que c'était joli ! s'exclame une dame ravie. Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas vu ça à Vauvert et moi ça me manquait !" Elle a pu filmer le passage du troupeau et se repasse déjà la vidéo. Place du Docteur Arnoux où un village de Noël est installé, les rues sont noires de monde comme aux plus beaux jours de la fête votive. Entre musique ambulante et animations gratuites pour les enfants, tout cela crée une belle ambiance.

Les péquelets s'égaient dans un massif au début du parcours
Quand le lierre, c'est meilleur que l"herbe.
Immergé au milieu du troupeau.
Une vague laineuse déferle sur Vauvert.
Les sens interdit, c'est pas pour les moutons. La police municipale, qui veille sur la sécurité du parcours, approuve.

Le berger Jimmy Félon accompagné de ses deux chiens de troupeaux et de tous ses aides a permis aux Vauverdois et aux visiteurs de passage de vivre un joli moment, devenu trop rare. À noter la jolie performance d'une petite bergère de trois ans et demi, Lou, vêtue d'une doudoune rose et qui, avec son bâton et quelques grands s'est parfaitement acquittée de sa tâche en queue de troupeau.

Parcours emprunté : départ du pré, quartier du hameau d’Étienne, rue du Moulin de l’Aure, avenue Jean Jaurès, avenue Victor Hugo, rue Victor Hugo, place Gambetta, place du jeu de ballon, arrivée Vieux chemin de Saint-Gilles. Certes, depuis, l'itinéraire est quelque peu jonché de petites crottes mais, avec les moutons comme avec quiconque, on n'a rien sans rien...

Florence Genestier

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité