A la uneSociété

FAIT DU JOUR En images : Noël illumine nos villes

Musique dans les rues, familles aux sacs chargés, badauds dépressifs ranimés par la flamme... Rien à dire, c'est bien Noël ! Objectif Gard vous propose un tour d'horizon des plus belles illuminations dans le département.

Nîmes, 17h30, début des festivités illuminées. Trois sites choisis : la Tour de l'Horloge, le mur du Musée du Vieux Nîmes vu depuis la place du Chapitre et l'église Saint-Baudile (Carmes). Bizarrement et à quelques mois de la très probable inscription à l'UNESCO via le thème "L'Antiquité au présent", Arènes, Maison Carrée et Tour Magne, triptyque romain, est complètement absent de ces théâtres d'images.

(Photo Anthony Maurin).

A la Tour de l'Horloge, "La tour enchantée": Trois fées doivent relever un défi, celui d'illuminer la tour enchantée pour les fêtes de Noël. Chacune y va de son avis sans ménager ses efforts. C'est certainement l'endroit le plus convivial et animé. Encaissée et à l'abri de la froidure hivernale, la foule peut contempler un tableau bien fait, qui s'élève et s'affine mais qui ne semble pas ravir le jeune public.

(Photo Anthony Maurin).

Sur la place du Chapitre, "Le train de Noël": Nous sommes la veille de Noël, c'est donc une nuit pleine de surprises qui s'ouvre aux rêveurs. Un enfant, un train, un voyage, l'atelier du Père Noël... C'est ici que le jeune public en prend plein les yeux! Entre les reflets aperçus sur les trois "fontaines" du Chapitre qui sont au pied du mur du Musée du Vieux Nîmes et sur une place accueillante mais un peu boudée, la projection fait mouche.

(Photo Anthony Maurin).

A l'église Saint-Baudile, "Illuminée": Ici, oui les "Carmes" ne sont pas la cathédrale, la façade principale fait référence à la musique, à la lumière, aux vitraux, aux villes de Melchior et Balthazar... Mais aussi à Moscou ou à Barcelone. Les travaux achevés l'année dernière, le parvis retrouve son sens mais au milieu de la circulation, pas facile d'être concentré. Quelques klaxons retentissent et quand on traverse il ne faut pas regarder l'église sous peine de rater le TCSP ou les automobilistes aussi distraits par le spectacle video.

Bilan des illuminations nîmoises: allez-y, ça vaut quand même le coup d’œil ! A voir jusqu'au 25 décembre à 20h.

Illuminations de Noël à Alès. Ici, la mairie. Photo Tony Duret / Objectif Gard

A Alès, les illuminations enchantent la ville depuis le 1er décembre. Cette année, en s'appuyant sur ses États Généraux du cœur de ville, la municipalité a mis le paquet, que ce soit du côté des animations comme des illuminations.

Illuminations de Noël à Alès. Le labyrinthe de 300 sapins. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Avec un budget rallongé de 120 000€, la ville conserve ses grands classiques et ajoute quelques nouveautés : on retrouve la crèche au Capitole, le train miniature, la piste de curling place des Martyrs, un labyrinthe de 300 sapins sur le parvis du Cratère, une patinoire sur la place de la Mairie, des tours de la ville en calèche ou en petit train...

La place du Cratère à Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

À Bagnols, la mairie a fait appel à une entreprise locale, Hexagone Illuminations, basée à Vénéjan. Des décors entièrement neufs dans les grandes rues du centre-ville, qui font appel à une technologie 100 % LED, plus économe en énergie.

La place Mallet de Bagnols accueille le Père Noël géant (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les deux « stars » de cette fin d’année sont grandes. Monumentales, même : il y a d’un côté le Père Noël géant entièrement rénové par les services de la municipalité et installé cette année sur la place Mallet, après voir voyagé du rond-point de l’Europe à l’îlot Saint-Gilles les années précédentes.

Le bonhomme de neige de la place Alsace-Lorraine, à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

D’un autre côté, signalons le bonhomme de neige géant installé pour la première fois sur la place Alsace-Lorraine, devant la Poste. La ville investit 30 000 euros annuels dans ses illuminations de Noël.

Le rond-point de l'Europe et sa fontaine mis en valeur à Pont (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Même entreprise à Pont-Saint-Esprit, qui fait elle aussi jouer la filière locale pour ses illuminations. Cette année, la ville a fait le choix du rouge et blanc, et a décoré notamment ses allées commerciales, mais aussi les grands rond-points comme celui de l’Europe, dont la fontaine si caractéristique a été mise en valeur grâce aux lumières. Le tout pour 65 000 euros hors taxes.

Ces illuminations sont à admirer jusqu’au 9 janvier prochain.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité