A la uneEconomie

GARD RHODANIEN Le projet l’Ardoise Eco Fret sur les rails

« C’est un moment historique » : le président de l’Agglo du Gard rhodanien Jean-Christian Rey ne cachait pas sa satisfaction vendredi matin, à l’heure de signer l’acquisition foncière de l’ancien site sidérurgique de l’Ardoise avec l’Etablissement public foncier Occitanie.

La directrice de l'EPF Occitanie Sophie Lafenetre, le président de l'Agglo du Gard rhodanien Jean-Christian Rey et le maire de Laudun-l'Ardoise Philippe Pecout, vendredi lors de la signature (Photo: Thierry Allard /Objectif Gard)

C’est que depuis 2004 et la fermeture du site historique de la commune par Arcelor-Mittal, le site de 48 hectares était resté plus ou moins à état de friche industrielle. Un état dont ne pouvaient plus se satisfaire les collectivités locales.

« Plusieurs centaines d’emplois à la clé »

« L’acquisition foncière était le noeud gordien de ce projet », souligne Jean-Christian Rey, avant d’évoquer des « négociations difficiles » d’une durée de trois ans, rendues fructueuses « parce qu’on a su fédérer toutes les parties prenantes. » Concrètement, l’Agglo vient d’acquérir 48 hectares du site avec le concours de l’EPF, un établissement « au service de la stratégie foncière des collectivités », souligne sa directrice Sophie Lafenetre. Une acquisition pour 1,5 million d’euros TTC, un prix très bas, dixit le président de l’Agglo.

Et si l’Agglo a racheté ce site, c’est qu’il est stratégique : « on a un projet de plateforme logistique ferrée, qui va apporter sa propre économie, mais pas seulement », affirme Jean-Christian Rey. « Ce projet va rendre possible l’intermodalité, et un des objectifs de la Région est de promouvoir ces schémas nouveaux », précise la conseillère régionale Catherine Eysseric. Au delà, « ce sera un pôle d’attractivité qui permettra à d’autres entreprises de venir, un peu à l’image de Marcoule, il y aura plusieurs centaines d’emplois à la clé », avance le président. Un président confiant, qui affirme que « deux très gros opérateurs ferrés sont déjà venus présenter leurs projets » et que « plusieurs entreprises se sont manifestées », même si l’appel à projets reste encore à lancer. De quoi en tout cas « donner un nouveau dynamisme à ce lieu, se félicite le maire, encore pour quelques jours, de Laudun-l’Ardoise Philippe Pecout. Et ce aux côtés du projet de déviation, du Parc régional d’activités économiques Lavoisier. » Quant à la « sucrerie », lieu historique de l’ancien site sidérurgique, elle sera gérée directement par la commune, « pour les générations futures », souligne le maire. Et l’ancien crassier, aux sols pollués, il accueillera une ferme photovoltaïque.

Le PLU, vite !

Le projet LEF connaît donc, avec cette signature, une avancée cruciale. « J’espère toutefois que l’actualité de Laudun-l’Ardoise n’impactera pas la poursuite de ce projet déterminant pour le territoire, il ne faut pas perdre encore deux, trois ans, voire plus », tempèrera le député Anthony Cellier. Et justement, la période d’instabilité politique que traverse la commune, et qui aboutira à de nouvelles élections suite à la démission du maire, puis de la majorité, va d’ores et déjà retarder le vote de la nouvelle mouture du Plan local d’urbanisme de la commune, capital pour la suite des événements. « Le nouveau document devait être validé en début d’année, il est quasiment réalisé par les équipes, j’ose espérer que même s’il prendra quelques semaines de retard, qu’il sera validé par l’équipe qui prendra la tête de la commune d’ici quelques semaines », explique Philippe Pecout, qui compte sur « l’intelligence collective. »

Il en faudra pour ne pas retarder un projet très attendu. Le comité de site, sui regroupe toutes les parties prenantes, doit se réunir au premier trimestre 2018, et il faudra encore attendre « entre deux ans et deux ans et demi pour voir les arrivées des premières entreprises », note Jean-Christian Rey.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité