A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les supporters privés de coupe à Saint-Étienne ?

Les clubs de supporteurs Nîmois ont décidé de se déplacer pour la rencontre de coupe de France, programmé le dimanche 7 janvier prochain, à Geoffroy-Guichard malgré l'arrêté d'interdiction du Préfet de Loire. Mais seules 500 des 800 personnes ayant déjà réservé leur billet pourront entrer au stade !

Les supporters Nîmois ne sont pas tous les bienvenus à Saint-Étienne (Photo : Anthony Maurin/Objectif Gard)

Le préfet de la Loire, Évence Richard, ne s'est pas fait des amis cette semaine à Nîmes !

Alors que l'association de supporters "Némausus 2013" a loué 9 bus chargés de convoyer 800 supporters nîmois pour les 32ème de finale de la coupe de France, le 7 janvier, à Saint-Etienne, le représentant de l'État a pris un arrêté qui restreint à 500 le nombre des Nîmois qui seront admis dans l'enceinte du stade. Pour le justifier, le préfet relève, entre autres, que "le risque de trouble grave à l'ordre public est avéré(...)" et que, même en nombre, les forces de sécurité pourraient ne pas être en mesure "d'assurer la sécurité des personnes et notamment celle des supporters eux-mêmes."

Cyril Roure, le président de l'association, a investi 13 000 euros pour la réservation des bus et des billets et il n'accepte pas cette décision et la conteste, revendiquant sur les réseaux sociaux que les supporters nîmois ne sont pas "des voyous, ni des bandits. Je trouve ça aberrant de la part d'un préfet de prendre une telle décision. Il y a des matches de Ligue 1 tous les week-end dans ce stade et il n'y a pas un tel dispositif. Là, c'est un match de coupe de France. Pourquoi on a peur que 500 ou 1.000 supporters aillent à Geoffroy Guichard ? Nous on n'y va pas pour des débordements, on y va pour un match de foot", confiait le responsable associatif à nos confrères de France Bleu. 

Dans un communiqué commun, rédigé par les Gladiators, ces derniers, l'association de supporters Némausus et l'Entente des supporters ont d'ores et déjà fait savoir que si le préfet ne changeait pas d'avis, ils passeraient outre l’arrêté. "Que ce soit clair : les Nîmois seront à Saint-Étienne", ont-ils prévenu. Auquel cas, certains d'entres-eux risquent d'être attendus de pied ferme par les représentants de la Maréchaussée et on risque d'en arriver à des incidents regrettables. Ce que semblait pourtant vouloir éviter le préfet ! Affaire à suivre...

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

 

 

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité