A la uneEconomie

FLOP ÉCONOMIQUE Lamentable guerre entre Cabanat et Giraudier pour la CCI

En cette fin d'année, il est plus que temps de dresser le bilan. Objectif Gard vous propose sa sélection de celles et ceux qui ont marqué 2017 pour le meilleur, et pour le pire... Aujourd'hui, retour sur la guerre pour la présidence de la CCI

Francos Cabanat et Éric Giraudier. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

L'histoire commence bien. Novembre 2016 : la liste menée par le duo Francis Cabanat et Éric Giraudier est confortablement élue à la tête de la nouvelle Chambre de commerce et d’industrie (CCI) du Gard. L’ancien président de la chambre consulaire alésienne, Francis Cabanat, est aux manettes. Le « deal » entre les deux hommes est clair : après deux ans de présidence, Cabanat cèdera sa place à Éric Giraudier qui occupe, en attendant, le poste de secrétaire adjoint.

Mais rien ne va se dérouler comme prévu. Giraudier lance les hostilités le 21 février 2017. Ce jour-là, mécontents des premiers mois d'un Cabanat jugé trop individualiste dans sa présidence, six membres du bureau, dont Giraudier, brandissent leur démission. Une nouvelle élection est organisée dans la foulée : elle évince Francis Cabanat de son siège de président au profit d’Éric Giraudier.

Le nouveau président de la CCI jubile, clame haut et fort sa victoire, et soulève de nombreuses questions sur la gestion de l'ancienne CCI Alès, dont la vente à bas prix de l'aéroport de Deaux. Mais Giraudier ne profitera pas longtemps de sa victoire car Francis Cabanat riposte en saisissant le tribunal administratif. En juillet, coup de théâtre ! L’ex-président alésien reprend les commandes de la chambre consulaire. Seulement, l’homme est fatigué par tant de combats et déçu par toutes les trahisons. Durant l’été, il se dit prêt à renoncer à son poste de président, à condition qu’une troisième personne prenne la tête de la CCI. Philippe Viala, ex-directeur d’ERDF, tente d’incarner ce nouveau visage... Sans succès : il échoue à quelques voix près lors des nouvelles élections du 6 septembre face à Éric Giraudier. Au sein de la CCI, la guerre des chefs s’achève, mais laisse toutefois un goût amer derrière elle et un nouveau président loin de faire l’unanimité. Pour preuve : le 29 novembre dernier, son premier budget a été voté avec seulement 22 voix (sur 51 élus)...

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “FLOP ÉCONOMIQUE Lamentable guerre entre Cabanat et Giraudier pour la CCI”

  1. Un leader conteste n’est pas un leader….. . Un recruteur professionnel evincerait immediatement l’incapable. Mais le cas est complique : le leader en question est recruteur professionnel ! C’est incroyable non ?

  2. Ce n’est pas en ressassant et ressassant toujours des faits qui remontent à 1 an maintenant que la presse informe son public : informez nous plutôt sur ce qui a été fait par ces 2 hommes durant leur présidence : où en est la CCI ? Où en est on des promesses de campagne ? Et pour le grand public, rappelez plutôt à quoi sert une CCI, cela ne peut pas faire de mal.. ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité