A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Une défaite mais le meilleur reste à venir

A 10 contre 11 les Crocos n'ont pas pu faire des miracles à Saint-Etienne

(Photo Anthony Maurin).

Pour le compte des 32èmes de finale de la Coupe de France qui fête ses 100 ans en 2018, le Nîmes Olympique se déplaçait à Saint-Etienne pour affronter l’ogre stéphanois qui évolue en Ligue 1. Score final: 2-0.

Voilà, l’heure est arrivée. Dans la sublime enceinte du stade Geoffroy Guichard de Saint-Etienne, les Crocos ont un premier goût de ce qu’a à offrir la Ligue 1 avec ses matchs à engouement. Sans complexe, sans peur ni reproche, les Nîmois veulent garder leur vitesse de croisière et doivent fournir un bon match pour se rassurer en ce début d’année et de marathon footballistique.

Les deux équipes du jour se sont déjà rencontrées 74 fois lors des 100 dernières années, le dernier match a même été remporté par les Crocos le 9 janvier 2005 aux Costières, toujours en Coupe de France et encore en 32ème de finale sur le score de 3-2.

Dans le stade, les 900 supporters gardois sont bien présents et mettent l’ambiance mais les joueurs peuvent aussi compter sur des petites centaines d’autres soutiens non négligeables en ces temps.

Ambiance nîmoise

Au coup d’envoi et si mon grand-père espérait le 1-2 en faveur des Crocos, Sainté laisse entrevoir des failles car cette formation n’est autre que la 18ème de la Ligue 1 quand on parle d’efficacité défensive. Piquée, elle voudra se reprendre devant son public.

Les supporters nîmois attendent les Crocos dans les tribunes de Geoffroy-Guichard (Photo Bobo Alfred).

Dernière victoire des Verts, mi-octobre contre le FC Metz, promu. Renaud Ripart, attaquant nîmois, avouait avant la rencontre que les deux équipes avaient à cœur de bien démarrer l’année et de prendre beaucoup de plaisir, «Les supporters sont nombreux et tout est possible, surtout avec nous!».

Dans les premières secondes, les Crocos ne se jettent pas dans la bataille offensive et préfèrent attendre leurs adversaires, certainement dans l’optique de jouer le contre. Par contre, une fois le ballon dans les pieds, les pertes nîmoises sont un peu rapides pour prétendre à la domination du jeu.

Thual voit rouge

A la 7ème minute, première occasion pour les Crocos. Téji Savanier se fait sèchement tacler, faute non sifflée par Monsieur Thual. Dans la foulée, les Crocos pressent haut, peut-être pas suffisamment mais Jessy Moulin parvient à sauver les siens alors un peu débordés.

Débordés, les Stéphanois le sont durant le premier quart d’heure, laissant les Crocos prendre peu à peu possession du ballon… Enfin presque. Olivier Boscagli, à la 12ème, arrive en retard et tacle les pieds en avant. Une faute visuelle très maladroite même si le jeune n’a pas touché Gabriel Silva stéphanois. Carton rouge. Repris lors du dernier entraînement à la Bastide par Bernard Blaquart qui l’avait qualifié de «touriste», Boscagli met à mal son équipe qui devra jouer 80 minutes à 10 contre 11, dommage.

Même amoindris, les Crocos récupèrent haut et se créent quelques opportunités. Alioui et Savanier frappent au but mais sont contrés ou ne cadrent pas. Avant la 30ème, Alioui récupère un ballon en profondeur. Esseulé, il trouve parfaitement Del Castillo, qui, surpris d’une telle offrande à l’entrée de la surface stéphanoise, s’emmêle les pinceaux et rate sa frappe. Autre occasion de Valdivia sur un corner à la 32ème. Il y a la place pour faire quelque chose mais l’infériorité numérique handicape les Crocos.

Les Crocos dominateurs

35ème, très beau mouvement nîmois. Valdivia récupère héroïquement un ballon devant Cabella qui slalome entre ls lignes gardoises. Del Castillo se retrouve vite dans la surface adverse et centre en direction d’Alioui qui ne parvient pas à concrétiser la belle affaire car sa frappe heurte Thioub alors placé devant le but de Jessy Moulin.

Échauffement des Crocos sur la pelouse de Geoffroy-Guichard (Photo Bobo Alfred).

40ème, Valette sauve les siens sur une frappe du gauche de Diony. Sur son premier ballon, le portier nîmois répond présent devant l’attaquant stéphanois lors d’un superbe face à face qu’il remporte avec la manière. Bien positionnés sur le terrain, très propres dans la relance et la construction, les Crocos font plaisir à voir. Mi-temps.

Au retour des vestiaires, on prend les mêmes et on recommence. Les Crocos toujours aussi mordants, les Stéphanois toujours aussi tendus et fébriles. 54ème, but pour Saint-Etienne… Hors-jeu, ouf. Sur un coup-franc de Cabella, Hamouma reprend victorieusement le ballon mais son comparse Beric est en faute. Dans la foulée, autre grosse occasion pour Hamouma et Beric qui se trouvent bien. Heureusement, Valette sort et chipe un ballon de but.

Et voilà... C'est fini

A la 63ème, ouverture du score pour Sainté. Cabella a la chance d’avoir un coup-franc très généreux donné par Monsieur Thual suite à une faute de Thioub à l’entrée de la surface nîmoise. L’ancien montpelliérain tire dans le paquet et Beric s’élève plus haut que tout le monde et met la tête. Valette n’y peut rien et Cadamuro est un poil à la bourre. 1-0 à la 63ème

Bamba mettra le second but de Sainté. Centre magnifique de M’Bengue sur le côté gauche, Bamba reprend de volée le cuir au point de pénalty. Valette plonge mais sa main n’est pas ferme et le ballon pénètre une nouvelle fois dans son but… 2-0 à la 68ème. Quelques instants plus tard, Valette fait une belle parade et détourne une sacrée frappe de Beric. Dans la foulée, transversale suite à une tête de Lacroix. Ça commence à faire et le bilan s’alourdit.

Avant la 80ème, Beric reprend un ballon alors que Valette n’est plus dans ses buts. On croit le troisième but déjà marqué mais le stéphanois décadre son tir. A 3-0, le score n’aurait certainement pas reflété le contenu de la rencontre. Les Crocos perdent en Coupe mais doivent se concentrer sur le championnat, le seul véritable objectif depuis quelques semaines.

 

Fiche technique

Association Sportive Saint-Etienne - Nîmes Olympique

Score: 2-0 (0-0).

Buts: Beric (63ème), Bamba (68ème).

Conditions: Temps frais, nuages, pelouse en bon état.

Spectateurs: 13500 environ.

Arbitre: M. Olivier Thual.

Avertissements: Savanier (17ème), Hernani (45ème), Selnaes (61ème), Theophile-Catherine (71ème).

Expulsion: Olivier Boscagli (12ème).

Le groupe nîmois: Baptiste Valette – Gaëtan Paquiez, Anthony Briançon, Fethi Harek (C) (Liassine Cadamuro 55ème), Olivier Boscagli – Pietrick Valdivia, Téji Savanier (Théo Valls 72ème), Romain Del Castillo, Sada Thioub (Sofiane Alakouch 77ème) - Rachid Alioui, Renaud Ripart. Joueurs non utilisés: Martin Sourzac – Antonin Bobichon, Panagiotis Vlachodimos – Clément Depres. Entraîneur: Bernard Blaquart.

Le groupe lorientais: Jessy Moulin – Kévin Theophile-Catherine, Léo Lacroix, Gabriel Silva, Cheikh Mbengue – Hernani (Robert Beric 46ème), Ole Selnaes, Bryan Dabo – Romain Hamouma (Jonathan Bamba 60ème), Rémy Cabella, Loïs Diony (Assane Diousse 77ème). Joueurs non utilisés: Anthony Maisonnial – Florentin Pogba, Habib Maiga, Ronaël Pierre-Gabriel. Entraîneur: Jean-Louis Gasset.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité