A la uneSociété

ALÈS Soldes : les commerçants sont prêts !

Les soldes d'hiver commencent ce mercredi

Grégory Fabre, responsable de la boutique du même nom présente à Alès depuis quatre générations. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Pas de trêve pour les commerçants alésiens ! Les fêtes de Noël à peine terminées, ils se préparent à une nouvelle période essentielle pour eux : les soldes d’hiver. Top départ ce mercredi 10 janvier jusqu’au 20 février.

Les rues du cœur de ville sont particulièrement calmes, ce mardi. Plusieurs commerçants ont exceptionnellement baissé leurs rideaux pour préparer l’étiquetage de leurs produits. De -10% à -50% de remise pour commencer, les premières démarques seront suivies, dans les prochaines semaines, de réductions plus importantes.

Frédéric Brunel, responsable de la boutique Caractère. Photo Tony Duret/Objectif Gard

Dans la rue Saint-Vincent, Frédéric Brunel, le gérant de la boutique de prêt-à-porter pour hommes Caractère, est prêt à accueillir les premiers clients. « On prépare le magasin depuis dimanche. On classe les produits par type pour faciliter les recherches », explique-t-il. S’il sait que le public sera au rendez-vous, le responsable ne s’emballe pas non plus : « On n’est pas à Paris. Les gens n’attendent pas le mercredi matin devant la vitrine. L’attractivité des commerçants a quand même considérablement baissé », regrette-t-il.

Mêmes regrets chez le chausseur Fabre, situé un peu plus loin dans la rue Saint-Vincent. « Les soldes représentent nettement moins d’intérêt aujourd’hui car il y a des promotions à tout va ! Et les achats sur Internet nous font aussi beaucoup de mal », constate Grégory Fabre. L’autre difficulté, selon lui, c’est le tarif du stationnement : « On ne se sent pas aidés par la mairie avec des parcmètres à 7€ les deux heures ! Certes la première heure est gratuite, mais si vous restez une minute de plus, vous payez. Cela peut freiner les gens à venir en centre-ville », estime-t-il. Pour mettre toutes les chances de son côté, le responsable a décidé depuis février dernier d’ouvrir son magasin entre midi et deux « car les parkings sont gratuits à ce moment-là. » Les retours des clients sur cette ouverture méridienne sont positifs.

Maël, gérant de la Casa'Jeux. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Maël, le gérant de la Casa’Jeux au 22 rue Estienne d’Orves, est beaucoup moins préoccupé par les soldes : « Oui, nous en faisons chaque année sur ce qui traîne comme les jeux de société, de cartes ou de figurines. Pour moi, le véritable intérêt est de faire de la place », souligne-t-il avant d’ajouter : « A la Casa’Jeux, les grosses périodes c’est l’été et Noël. Les soldes, c’est trois ou quatre personnes supplémentaires par jour ». Ce sera certainement un peu plus ailleurs.

Élodie Boschet et Tony Duret

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité