ActualitésSociété

NÎMES Taxe de séjour, la nouvelle obligation peu contraignante

La Maison Carrée, emblème touristique de la cité des Antonin (Photo Anthony Maurin).

La Ville de Nîmes a institué une taxe de séjour sur l’ensemble de son territoire afin de contribuer au financement du développement touristique. Tous les hébergements à titre onéreux sont concernés, y compris ceux proposés par les particuliers même de manière occasionnelle.

Afin de prélever cette taxe, tout hébergeur doit procéder, depuis le 1er janvier 2018, à une déclaration préalable en ligne sur la plateforme https://nimes.taxedesejour.fr, afin d’obtenir un numéro d’enregistrement qui figurera sur les sites de locations où il loue son bien. Bon, on a bien essayé d'aller faire un tour mais le lien, pas de chance, était inaccessible... Sur ce lien, ça devrait le faire.

Cette taxe est régie par la délibération du 02/07/2016 votée par le conseil municipal de la Ville de Nîmes. En votre qualité d’hébergeur, vous êtes amené à percevoir le produit de la taxe de séjour conformément aux dispositions de cette délibération. La recette de la taxe de séjour est destinée à favoriser la fréquentation touristique de la collectivité ou aux dépenses relatives à des actions de protection et de gestion des espaces naturels à des fins touristiques de notre territoire.

De 0,22 à 3,08 euros.

Au prix d'un séjour s’ajoute donc une taxe de séjour perçue par l’hébergeur pour le compte de la Ville de Nîmes et du Conseil Départemental du Gard. Cette taxe est fonction de la catégorie d’hébergement et du nombre de personnes y séjournant. Pour les chambres d'hôtes, 0.67 euro. Pour les hôtels, résidences de tourisme et meublés de tourisme, de 0.33 euro à 1,17 euro selon le classement touristique (2 euros pour les 5 étoiles et 3,08 pour les palaces). Enfin, pour les campings comptez 0.22 euro de taxation.

Airbnb collecte la taxe de séjour sur la ville de Nîmes depuis le 1er mai 2017. Les hébergeurs qui commercialisent tout ou partie de leurs nuitées via le site de Airbnb doivent, en fonction du mode de commercialisation de leurs nuitées et du tarif qui leur est applicable, procéder eux-mêmes à la collecte, à la déclaration et au reversement de tout ou partie de la taxe de séjour.

Les règlements devront intervenir avant le 21 avril pour les taxes collectées du 1er janvier au 31 mars. Avant le 21 juillet pour les taxes collectées du 1er avril au 30 juin. Avant le 21 octobre pour les taxes collectées du 1er juillet au 30 septembre et avant le 21 janvier N+1 pour les taxes collectées du 1er octobre au 31 décembre.

Renseignement: 04.66.76.70.24 ou par mail. Voici le guide de l'hébergeur.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et suis journaliste depuis près de dix ans. Nouveau dans l'équipe d'Objectif Gard, je suis en charge de l'actualité de la Camargue Gardoise. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close