Economie

MARCOULE Areva Melox à l’heure chinoise

Le protocole d’accord signé mardi en Chine par New Areva et China national nuclear corporation, en présence des présidents chinois, Xi Jinping, et français, Emmanuel Macron, devrait avoir un impact sur l’usine Areva Melox de Marcoule.

M. Wang, président de CNNC (au centre), lors de sa visite de l’usine Melox le 7 novembre 2017 (Photo : New AREVA / droits réservés)

En effet, ce protocole d’accord porte sur un projet d’usine chinoise de traitement et de recyclage des combustibles usés.

Concrètement, il réaffirme l’engagement mutuel des deux parties à faire aboutir ce projet et même de le lancer dans l’année. Le projet consiste en une usine d’une capacité de 800 tonnes qui serait bâtie sur le modèle des usines Areva de la Hague et donc de Melox.

Il faut dire que ces deux installations sont éprouvées et peuvent faire donc office de référence. C’est dans ce cadre que, le 7 novembre dernier, le président de China National Nuclear Corporation, M. Wang, a visité l’usine de Melox. La compagnie nationale Chinoise exploite 17 réacteurs pour une production totale de 14,3 gigawatts, et est en train de construire 8 réacteurs supplémentaires, pour une puissance de 9,2 gigawatts.

Th.A

Etiquette

Thierry Allard

30 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité