ActualitésSociété

NÎMES Le handicap s’expose à la galerie Jules Salles

Jusqu'au 28 janvier prochain, entrée libre pour expo forte

(Photo Anthony Maurin)

"De l'invisible au visible, comprends qui je suis". Voilà la thématique de la nouvelle exposition pleine de sens de l'Association des Paralysés de France (30-34) qui est à voir à la galerie Jules Salles jusqu'au 28 janvier prochain.

Les photographes choisis et les modèles qui témoignent de leur quotidien traduisent autant d'expressions, de tracas et de méconnaissances qu'il est possible d'en réunir pour une expo au thème aussi prégnant.

(Photo Anthony Maurin).

Pour cette 6ème édition de nos expositions "Beauté & Handicap", l'APF a choisi de se tourner à  nouveau vers la photographie pour aborder le thème des handicaps invisibles. Motivés par le souhait et le témoignage d'une jeune femme atteinte de sclérose en plaques, les membres de l'APF ont fait appel à l'esprit créatif de photographes professionnels ou amateurs et à l'implication de personnes concernées par le handicap invisible qui ont servi de modèles. En tout ce sont 21 photographies qui sont présentées et nombre d'entre elles valent sérieusement le coup d’œil.

(Photo Anthony Maurin).

Il est important de sensibiliser la population au handicap invisible et d'ouvrir le débat pour lever les préjugés qui l'entourent. En effet, les personnes souffrant d'un handicap invisible ont souvent des difficultés à se faire reconnaître par les autres comme étant des personnes handicapées dans leur quotidien. La reconnaissance de leur statut d'handicapé est la difficulté majeure rencontrée par ces personnes.

(Photo Anthony Maurin).

Cette exposition, même si elle ne vous apprendra pas grand chose que vous ne sachiez déjà, aura le mérite de vous faire réfléchir sur la question, de changer votre regard, de vous apporter d'autres clés pour ouvrir d'autres portes. Et surtout de voir des gens normaux qui ne laissent en rien penser qu'ils peuvent être différents. Le handicap n'est pas une faiblesse et vu sous cet angle photographique il peut être une force. En tout cas, photographes et modèles prennent le sujet à coeur et espèrent apporter une petite pierre à un édifice qui est en cours de construction et qui sera, on l'espère tous, achevé le plus rapidement possible.

Aller à la Galerie Jules Salles et regarder ces œuvres ne coûte rien à part un peu de temps... Mais ça, c'est une autre question.

Galerie Jules Salles, 13 boulevard Amiral Courbet / Nîmes. Tous les jours de 10h à 18h sauf le lundi.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité