ActualitésSociété

PETITE CAMARGUE In the taureau we trust

Pour mettre fin à la polémique endiablée qui a secoué le web camarguais depuis la présentation du nouveau logo de l'Office de Tourisme, la Communauté de Communes de Petite Camargue, l'EPIC Tourisme et les jeunes attachés aux traditions ont organisé une conférence de presse conjointe pour afficher leur nouvelle entente. Et réaffirmer leur amour profond de la bête mythique à cornes

Corentin Carpentier, de l'Union des Jeunes de Provence et du Languedoc, Jean-Paul Franc, président de la CCPC, André Reboul, président de l'EPIC office de tourisme et Clément Séguin, fondateur de l'UJPL.

Sachez-le, à la Communauté de Communes de Petite Camargue et à l'Office de tourisme, on aime le taureau. Mieux, on l'adore ! Et ce n'est pas parce que la bête noire à cornes n'est pas en vedette sur le nouveau logo de l'Office de Tourisme (qui ne changera pas) qu'on l'oublie, lui, et les traditions qui lui sont attachées. La preuve, il suffit de regarder la chemise du président de la Communauté de Communes de Petite Camargue et maire d'Aimargues, Jean-Paul Franc, il y a plein de taureaux dessinés dessus ! Autre preuve incontestable : le nombre de documents distribués aux journalistes présents qui retracent vingt ans d'actions de promotion du taureau de Camargue. Certes, on attend toujours dans le secteur une Maison, une vraie, consacrée à la vedette des Arènes, implantée au Cailar ou ailleurs, ça ne tardera pas, c'est en projet depuis vingt ans au moins aussi ! Deux conférences de presse pour présenter et expliquer un logo, qui est pourtant un outil de communication assez commun, n'est-ce point un peu exagéré ? Il était urgent de dissiper la polémique et la maladresse qui ont enflammé les murs facebook des férus de tradition et de rassurer les jeunes sur l'engagement des anciens pour valoriser les traditions...

Préférer un héron et un cheval pour promouvoir la Petite Camargue, ça ne passait pas chez certains Camarguais qui auraient largement préféré un taureau et un flamant, voire un emblème du vignoble. Difficile de faire l'unanimité quand on veut résumer un pays à une image. Corentin Carpentier, chef de file des jeunes attachés aux traditions via l'UJPL et fils d'un élu communautaire d'Aubord, a fustigé la maladresse d'expression de l'agence de communication, Studio Gazoline. Le chef de projet avait déclaré tout de go préférer le cheval à la bouvine pour ne pas effrayer la clientèle étrangère. "En aucun cas, nous n'avons voulu attaquer les élus, précise l'ex jeune responsable UDI. Mais nous avons été scandalisés par les propos de l'agence de com' ", qui a en plus le défaut à ses yeux d'être Montpelliéraine, ville qui revendique outrageusement selon lui la Camargue. "L'agence a fait le travail qu'on lui a demandé mais on ne peut cautionner ces propos. On a tous grandi ici avec les fêtes votives " a précisé Jean-Paul Franc. Même refrain pour André Reboul, président de l'Office de Tourisme et élu du Cailar : "Quelque part, moi qui ai toujours couru aux courses camarguaises, ça m'a fait mal ce malentendu et cette polémique". Bref, à l'issue de la conférence de presse et des échanges non virtuels , tout s'arrange. Mais le logo reste tel quel. Quelques variations dudit logo feront apparaître une jeune cavalière suivie par des taureaux. Difficile, entre prés salés et arènes, de gommer longtemps le bovin mythique, même pour lisser sa communication auprès de la clientèle étrangère. Il est bien trop présent.

Florence Genestier

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité