Faits Divers

AU PALAIS Bagarre en prison : l’avocat compare le geste de son client à celui de Zidane

Dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Moussa, 32 ans, est en détention provisoire depuis janvier 2016, dans le cadre d'une information judiciaire pour meurtre. Depuis deux ans, le trentenaire est un détenu exemplaire, qui n'a jamais fait parler de lui à la maison d'arrêt de Nîmes. Un comportement récompensé par le juge des libertés qui prévoyait de le laisser sortir le 2 janvier 2018. Seulement, le 28 décembre 2017, à moins d'une semaine de quitter la prison, Moussa dérape à cause d'un codétenu qui aurait insulté sa mère. Il voit rouge et lui porte deux coups de poing au visage.

- Je regrette mon geste, je suis sincèrement désolé, assure-t-il depuis le box du tribunal correctionnel de Nîmes.

Son avocat, Maître Bruno Ferri, compare :

- Toute proportion gardée, en apprenant cet incident, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Zidane qui, le dernier jour de son dernier match, a eu un geste inapproprié qui gâche la fin de sa carrière.

Alors que Zizou avait écopé d'un carton rouge, Moussa est reparti avec une peine de 3 mois de prison et sans la coupe du monde du détenu modèle.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

 

 

 

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close