ActualitésPolitique

GRAND AVIGNON Continuité et « optimisme » pour 2018

Le Grand Avignon a vu les choses en grand pour ses voeux de 2018 : exit le hall du siège administratif, cette année c’est l’Opéra Confluence qui a accueilli la cérémonie.

Le président du Grand Avignon Jean-Marc Roubaud, entouré d'élus, jeudi soir lors de la cérémonie de voeux du Grand Avignon (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le pari était ambitieux, alors outre le discours — qualifié lors du propos liminaire quoiqu’ironique du président Jean-Marc Roubaud d’« insipide » — l’Orchestre régional Avignon Provence était au programme. Si vous ne venez pas pour le discours, venez pour la musique, en somme.

L’année de la liaison est-ouest ?

Concentrons nous sur le discours, que le président a commencé par une partie politique nationale. Partie que nous résumerons d’une phrase : « en 2017, les Français en ont eu marre et ont rejeté les partis politiques, ils veulent une chose, comme moi, que la France réussisse. »

Passons au local, où « les projets continuent : on est en train de poser les rails du tram et les premiers essais à vide sont pour fin 2018, les travaux de l’opéra ont démarré, grâce à un travail collectif on a ramené à des délais raisonnables la LEO (Liaison est-ouest d’Avignon, ndlr) et les premiers travaux de la deuxième tranche vont démarrer en 2018. Le nouveau quartier Avignon Confluence est sur les rails, et nous sommes tous mobilisés sur le projet de renouvellement urbain. » En clair : 2018 sera une année de continuité.

Continuité aussi sur la politique de marketing territorial qui a abouti sur la création de la marque Avignon Terre de Créations, puisque « l’année sera consacrée à la montée en puissance de notre marque », mais aussi à celle de la toute nouvelle association Grande Provence, qui regroupe seize intercommunalités du delta du Rhône. D’ailleurs, le vice-président de Nîmes Métropole Jean-Luc Descloux et le directeur de cabinet du président Yvan Lachaud Julien Devèze avaient fait le déplacement jeudi soir. « Nous avons abouti à cette association, une chose impensable il y a encore cinq ou six ans », soulignera Jean-Marc Roubaud.

Un président qui reviendra ensuite sur deux gros dossiers de 2018. Le premier, et non des moindres, risque de cristalliser les oppositions : « nous aurons à débattre dans les prochaines semaines de la continuation ou pas du projet tram », note le président, alors qu’il sera question de prolonger le tracé jusqu’à l’île Piot, aux portes du Gard. Le second s’annonce vaste mais moins clivant, et consiste en « un plan d’organisation des nouvelles déchèteries et d’une recyclerie », résumera Jean-Marc Roubaud.

Un Jean-Marc Roubaud qui s’est voulu résolument optimiste en prenant à témoin un « classement qui a consacré Avignon à la cinquième place des villes qui créent le plus d’emplois. Le Grand Avignon a créé l’année dernière 14 500 emplois, soit plus de 4 000 supplémentaires que l’année d’avant. » De quoi faire lancer au président : « je souhaite qu’un vent d’optimisme se lève ! » Ça changerait du mistral.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

30 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité