ActualitésActualités Gard.

GARONS L’Oustaou des Pequelets, la dernière née des crèches d’Emmanuel d’Alzon

Sitôt ouverte, sitôt pleine ! Mais la mairie a des projets …

Un crèche gaie et moderne où tout est à la mesure des pensionnaires. Giovan, 1 an tout juste, joue à la dînette entre deux coups de fils. Elle est pas belle la vie des touts petits ? (photo Véronique Palomar)

La crèche Emmanuel d'Alzon, l'Oustaou des Pequelets, a ouvert ses portes à la mi-novembre. Inaugurée jeudi dernier, elle reçoit 26 enfants entre 2,5 mois et trois ans avec des inscriptions à la carte qui permettent de n'avoir pas que des enfants à plein temps.

Située 3, rue de Provence, la crèche est proche du centre et des écoles. Un bon point pour les parents qui ont un ou plusieurs aînés scolarisés. Pour l'instant la seule de Garons, elle affiche déjà complet avec une liste d'attente. Un succès immédiat qui fait dire au maire Alain Dalmas "qu'il faut penser à demain." Avec le développement de la ZAC des Amoureux, il va falloir sérieusement envisager d'augmenter la capacité d'accueil des touts petits. "C'est un débat que nous avons en interne. Ça passera par l'agrandissement de la crèche existante ou la création d'un autre établissement dans la nouvelle zone d'activité." Un besoin qui ne se fait pas sentir qu'à Garons puisque Emmanuel d'Alzon ouvrira une autre crèche à Beaucaire en fin d'année, "la troisième de l'Institut qui en compte déjà deux et un jardin d'enfant", comme le précise sa coordinatrice Sophie Guilbaut.

Les Pequelets de l'Oustaou emploie sept salariés à temps plein dont trois vivent à Garons. Sa directrice Stéphanie Roussel est éducatrice de jeunes enfants. La crèche est soumise au barème de la CAF, sans majoration.

Jacqueline Chapeyron, adjointe enfance et centre de loisirs à la mairie de Garons, Stéphanie Roussel, directrice de la crèche, avec un de ses pensionnaire dans les bras, Yvan Lachaud, directeur de l'Institut d'Alzon, Alain Damas, maire de Garons, et Stéphanie Guilbaut, coordinatrice de l'institut (Photo : Véronique Palomar)

Véronique PALOMAR

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité