ActualitésInsolite

L’IMAGE DU JOUR Tour de l’Horloge de Nîmes : à la bonne heure !

Pleine de bonnes résolutions, après plusieurs années l'horloge de la tour éponyme de l'Écusson s'est enfin mise à la bonne heure...

La Tour de l'Horloge de Nîmes donne maintenant la bonne heure même si les inscriptions sont devenues illisibles (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Avant l'heure c'est pas l'heure et après l'heure, c'est plus l'heure. Pour autant, il aura fallu un peu de temps aux services municipaux pour régler les cadrans de la tour de l'Horloge.

Voilà près de trois ans que nous l'observions, risée des touristes et objet de la condescendance humiliée des Nîmois, effondrés sous les commentaires peu amènes des estivants et des visiteurs. Bringuebalante comme une vieille mécanique hors d'âge, la tour de l'Horloge affichait, bon an, mal an, dix minutes de retard sur...l'HEURE, la vraie.

Mais après plusieurs années passées à courir après le temps perdu, la tour de l'horloge et ses quatre cadrans ont enfin gagné leur course effrénée contre la montre. À occasion de la pose et dépose des illuminations des fêtes de fin d'année, la municipalité en a profité pour faire mettre les pendules à l'heure.

Reconstruit entre 1752 et 1754, en lieu et place d'un beffroi plus ancien du XVe siècle, l'édifice actuel est haut de 31 mètres et sa terrasse sommitale supporte un élégant campanile en fer forgé en forme de couronne qui résonne désormais à l'unisson des autres clochers de la ville. Dommage que les responsables techniques n'aient pas songé, pendant qu'il était...temps, de remettre un petit coup de peinture sur les indications des cadrans, plus vraiment visibles suivant leur exposition au soleil.

Mais on n'en n'est plus à quelques années près. En attendant, qu'on se le dise pour ne pas se faire piéger, la tour de l'Horloge a les deux compas bien réglés. Et ça, c'est plutôt une bonne nouvelle. À la bonne heure !

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com   

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité