ActualitésEconomie

AIGUES-MORTES Maraîchage : les richesses des sables

Dès Noël, les pommes de terre et carottes des Sables ravissent les gourmands de la Région.

Un magasin de spécialités régionales, une vitrine pour plusieurs indépendants.

Cet après-midi-là, Samuel Solans, n'a pas le moral. Il est même en colère. Quelques heures auparavant, il a eu rendez-vous avec l'un de ses distributeurs et il n'est pas très heureux des tarifs qu'on lui propose.

Le perpétuel combat des petits producteurs pour être payé au prix juste n'épargne pas cette figure de l'agriculture camarguaise. Cultivées à Aigues-Mortes, pommes de terre et carottes des sables ont eu beau s'arracher pendant les fêtes de fin d'année, l'homme et sa société bénéficieront peu de cet engouement.

Samuel Solans fait partie d'une dizaine de producteurs de pomme de terre et carotte des sables, un fleuron agricole local. Très prisés par les gourmets et les connaisseurs, les pommes de terre cultivées dans le cordon littoral séduisent une clientèle friande. En 2013, il a ouvert avec d'autres un magasin de produits du terroir à Aigues-Mortes où s'écoulent des légumes et produits gourmands locaux.

"Cave et saveurs" est un magasin clair et bien garni où la Provence et ses richesses, du vin des sables à la tapenade sont au rendez-vous.  "Nous sommes tributaires des distributeurs, qui fixent hélas des prix d'achat désespérément bas mais ne s'oublient jamais. Le consommateur paie toujours le même prix. Tout le monde devrait jouer le jeu." soupire le quadragénaire. À côté, il est locataire d'un entrepôt où beaucoup s'activent pour préparer les sachets de carottes et de pommes de terre. Un espace de conditionnement autonome, la Patateriz ouvert en juillet 2013, qui en ce début de janvier est une vraie ruche.

Un produit fin et authentique qui plaît

Cet été, il a mis fin à sa production de melons. Concurrencé par les Espagnols, l'exploitant a, à contre-coeur, jeté une grosse partie de sa production invendue, plus de 70 tonnes. Il a déjà connu des dépôts de bilan, mais est toujours reparti du bon pied parce qu'il croit justement aux atouts et à la spécificité des produits. Alors, malgré les compliments reçus des consommateurs de ses pommes de terre, poireaux et carottes, il s'inquiète. Pour Samuel Solans,  les légumes des sables, c'est une histoire de famille. En 1996, il prend la succession de son père, Armand. Son grand-père produisait des asperges et était aussi viticulteur. Il se souvient avec émotion de son cousin Sébastien Solans, parti trop tôt, avec qui il avait partagé cette aventure. Sur le site, entre le magasin et la société de conditionnement, il compte quinze employés.

Des pommes de terre qui grandissent dans le sable.

"C'est un produit qui plaît, la pomme de terre des sables, aucun doute.'' On en plante toute l'année. Très fine, elle pousse dans des cordons de sable dunaire. Son ennemi, c'est le mistral, qui peut totalement la déterrer. En agriculture raisonnée, il traite peu : "Trois fois au total. Pas besoin de plus." Peut-être faudrait-il aux légumes camarguais une solution similaire à "C'est qui le patron ?" pour voir la vie en rose flamant ? L'achat à un prix juste a évité à des producteurs de lait en difficulté de se retrouver sur la paille.

Florence Genestier

Cave et Saveurs, 1110 route de Nîmes, Aigues-Mortes, tel.09 53 73 63 92.

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité