ActualitésPolitique

BAGNOLS Le maire annonce « le temps de l’investissement »

La traditionnelle cérémonie des voeux du maire de Bagnols s’est tenue lundi soir au complexe des Eyrieux.

Lors de la cérémonie de voeux, lundi soir au complexe des Eyrieux de Bagnols (Photo : Claude Masse)

Pour ses premiers voeux en tant que maire depuis son arrivée à la tête de la commune en septembre dernier, Jean-Yves Chapelet a notamment fait le point sur les investissements à venir.

Du pain sur la planche

Car le maire l’a annoncé, « le premier temps du mandat a été le redressement financier, nous avons fait reculer l’endettement de 500 euros par habitant en trois ans. Notre budget de fonctionnement est sous contrôle et le restera en 2018 et 2019. » Et comme après la pluie vient le beau temps, « après le temps du redressement vient le temps de l’investissement », a poursuivi le maire. Investissement « intelligent », s’est-il empressé de préciser.

On y retrouve notamment a construction du nouvel EHPAD, dont la première pierre « sera posée au mois de mai 2018 » et qui sera inauguré « en juin 2020 », la réhabilitation des places Jean-Jaurès et Bertin-Boissin, pour lesquelles « une grande consultation » doit débuter sous la houlette de l’adjoint Maxime Couston : « je lui ai demandé de rendre sa copie en juin pour un début des travaux en janvier 2019. » Autre projet emblématique : la rénovation de la salle de la Pyramide du centre culturel, dont le toit fuit depuis de longues années. Un comité de pilotage sur ce sujet va être mis en place, chapeauté par l’adjointe Ghislaine Courbey. Jean-Yves Chapelet en profitera pour remercier le président du Département Denis Bouad qui s’est « personnellement engagé à accompagner ce projet », comme l’Etat, la Région et l’Agglo du Gard rhodanien.

La rénovation de l’église suit son cours, et l’adjointe Monique Graziano-Bayle devra également en 2018 « faire aboutir de nombreux chantiers » de voirie, comme la troisième tranche du chemin Lagaraud, les travaux de l’Ancyse et de la rue Jourdan ou encore les nouveaux locaux de la police municipale.

La polémique née de la sécheresse de l’été dernier a laissé des traces. Ainsi, Jean-Yves Chapelet a indiqué avoir confié à l’adjoint Vincent Poutier « la tâche de lancer un projet de construction d’un terrain synthétique au stade des Escanaux. » Escanaux toujours, avec le projet de nouvelle école, sur lequel la municipalité va plancher. Par ailleurs, deux projets de city-stades vont être lancés.

« La proximité est notre leitmotiv » a également lancé le maire, avant d’évoquer l’équipe relation-citoyen, une nouveauté, qui vise « à plus de proximité et d’efficacité dans le traitement des demandes de la population. » Quant à la sécurité, Jean-Yves Chapelet a annoncé la présentation lors du vote du budget d’un plan dédié « qui intègrera des investissements, des moyens humains et une organisation de terrain au plus proche des habitants. » Toujours dans cette optique, Jean-Yves Chapelet a rappelé la candidature de Bagnols à l’expérimentation du dispositif de police de sécurité du quotidien.

« Pour créer la confiance, il faut faire »

« Bagnols change, Bagnols bouge, et je suis heureux de ce travail », lancera ensuite le président de l’Agglo Jean-Christian Rey, qui a démissionné de son mandat de maire pour se consacrer à l’Agglo, « qui est notre quotidien », a-t-il rappelé après avoir énuméré les missions de l’intercommunalité. L’occasion pour lui de présenter les investissements de l’Agglo, avec la construction d’un centre ados en face du lycée de Bagnols, du gîte pleine nature de St-André-de-Roquepertuis, de la mutuelle intercommunale ou encore de la signature du compromis pour l’ancien site Ugine à Laudun-l’Ardoise fin décembre dernier. Le président de l’Agglo évoquera également la création en décembre de l’association Grande Provence avec une quinzaine d’intercommunalités du Gard, de Vaucluse et des Bouches-du-Rhône, « pour porter et attirer ensemble des projets ensemble tout en conservant notre qualité de vie. »

Après l’échelon intercommunal puis régional avec la conseillère régionale et municipale Catherine Eysseric, le national, avec le député Anthony Cellier, également élu au conseil municipal de Bagnols. Le député évoquera quelques grands dossiers, comme la police de sécurité du quotidien, la gestion de l’eau pour l’agriculture, pour laquelle « à (son) initiative se tiendra, dès le mois prochain, une réunion avec l’ensemble des parties prenantes », la réouverture de la ligne TER rive droite du Rhône, annoncée par la Région qui a mis sur pied en décembre un comité de pilotage, et plus vaguement « en matière de tourisme, d’emplois ou d’attractivité et de développement économique avec, je l’espère, très prochainement des annonces concrètes. »

Une chose est sûre : avec pour la première fois un président d’Agglo, une conseillère régionale et un député parmi son conseil municipal, le maire Jean-Yves Chapelet a quelques atouts pour faire avancer ses dossiers. Reste à voir les réalisations, car comme l’a lancé le maire, « pour créer la confiance, il faut faire. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité