Actualités

LE CAILAR Terres vernissées et décors uniques, la poterie s’exporte sur toute la planète

La poterie du Cailar marie habilement savoir-faire, couleurs chaudes et tradition. Avec exigence et sérénité, les Ricard diffusent doucement leurs créations colorées et joyeuses.

Au Cailar, grâce à la signalisation communale, impossible de louper la poterie. À cette époque de l'année, hors saison, elle est toujours ouverte, le long de l'avenue Jean-Macé. Dans la boutique, on est aussitôt happé par les couleurs chaudes et la décoration légère des créations. Beaucoup de pièces utilitaires : des mugs, des tasses, des vases, des assiettes et de grands plats décoratifs et des poupées vases. Avec quelques pièces de concours, exposées par Véronique et Jean-Claude Ricard. Ces deux-là se sont bien trouvés et se complètent. Artisans et amoureux, ce couple de potiers s'en va présenter ses créations au fil des marchés spécialisés aux beaux jours, de Nîmagine au marché des Tupiniers du Vieux Lyon. Sur une table de l'atelier, via un distributeur une commande est en attente de partir pour New York. Sur les étagères, une commande particulière attend d'être récupérée.

Une décoration à la poire toute en finesse

Fille de potière, Véronique a grandi dans l'atelier de sa mère où, toute petite déjà, elle faisait des "bricoles", en la regardant donner vie, forme et couleurs à ses créations. Sa mère est déjà une signature quand elle arrive en 1983 au Cailar. Lui, natif de Limoges, se tourne vers le cuir. Il tient quinze ans un magasin, "Cordo +", à Vauvert. Véronique résiste longtemps à l'attraction du métier maternel : elle s'intéresse aux chevaux, devient guide de randonnée. En 1995, " ma mère a lâché sa poire de décoration et moi j'ai repris la main", résume Véronique. Par amour, Jean-Claude l'accompagne. "Ce métier est chronophage, c'était aussi une façon d'être assurés de se voir !", résume-t-il.

À la sortie du four...

Confectionner une pièce, ne serait-ce qu'un mug, prend du temps entre les cuissons, les bains d'engobe, la peinture, la décoration. Quelle que soit l'expérience du potier, le résultat reste une surprise. Les pièces artisanales sont uniques et les coloris varient. "Nous, on ne veut pas aller au travail, on veut aller à l'atelier. On préfère la qualité à la quantité", insistent-ils. Incapables de dire combien de pièces ils fabriquent par an, les Ricard se réjouissent de voir leurs créations partir en Iran, à Dubaï , en Asie et en Amérique. Ils comptent des clients fidèles, depuis vingt, trente ans. S'ils ne s'étendent pas sur leur réputation, qui fait pourtant autorité dans le milieu, ils tiennent plus que tout à leur liberté de création, à leur rythme. La clef du succès authentique et tranquille.

Florence Genestier

La Poterie du Cailar, 44 avenue Jean-Macé, 30740 Le Cailar. Tél. 04 66 88 65 21. Pensez à téléphoner avant si vous voulez découvrir la boutique.

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité