Faits Divers

ALÈS Le trublion de la Poste condamné à deux mois de prison

Le bureau de poste d'Alès. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Henri, bien connu de la justice alésienne, s’est fait remarquer le 14 juin dernier au bureau de Poste d’Alès. Accusé de violences et menaces, il vient d’être condamné à deux mois de prison par le tribunal correctionnel d’Alès.

Ce jour-là, Henri, 54 ans, se présente à la Poste de l’avenue du général De Gaulle pour retirer un chèque, comme il le fait chaque semaine pour subvenir à ses besoins. La personne qui le reçoit lui rappelle qu’il est déjà venu récupérer le chèque en question mais Henri, énervé, ne veut rien savoir. Il menace de tout casser dans le bureau, insulte et bouscule l’agent en lui disant qu’il veut son argent et lui fait même des signes d’égorgement. Pour les employés, c’en est trop : ils exercent leur droit de retrait.

Dans la salle d’audience du tribunal d’Alès, ce vendredi, le prévenu -en détention provisoire- refuse de comparaître. L’avocate de la partie civile dépeint l’accusé comme quelqu’un de « très inquiétant » et qui « adore faire des menaces de mort. » Pour la défense, Henri est une personne « qui réagit comme un enfant et de façon épidermique à la moindre contrariété. Il doit être soigné. » Le procureur, François Schneider, réclame six mois de prison. Il écope finalement de deux mois.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité