Brèves

GARD 18 mois de prison pour un trafic de 35 000 médicaments

 

Dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes./ Objectif Gard

Interpellé sur l'aire de repos d'Estézargues, dans le Gard,le conducteur d'un véhicule immatriculé en Espagne a écopé, ce mardi, de 18 mois de prison et d'un maintien en détention. Il a été arrêté le 17 janvier sur l'autoroute A9, après un contrôle de la douane. 35 540 cachets à base de Zopiclone, "un hypnotique puissant, un médicament dangereux délivré sur prescription médicale rigoureuse", selon la procureure Véronique Compan qui a demandé la peine la plus haute contre les deux prévenus, à savoir 3 ans de prison. La valeur marchande des produits, achetés à bas prix en Espagne et revendus illégalement en Irlande d'où sont originaires les prévenus, est estimée à plus de 500 000 euros. Si le conducteur de la voiture a endossé la propriété des deux valises entreposées dans le coffre, il a totalement dédouané son passager... Ce dernier a été relaxé. Le parquet de Nîmes a fait immédiatement appel des décisions du tribunal correctionnel de Nîmes.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité