A la uneEconomie

ROCHEFORT-DU-GARD La Chambre de commerce et d’industrie joue la proximité

Sur ce canton frontalier d’Avignon mais bel et bien gardois, la question de l’accessibilité aux services, notamment pour les entrepreneurs, revient avec insistance.

Le relais de la CCI du Gard à Rochefort-du-Gard a été inauguré ce mardi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Il faut dire que ce territoire -le canton de Villeneuve auquel il convient de rajouter Roquemaure et Montfaucon- compte près de 43 000 habitants et pas moins de 4 400 entreprises. Autant d’entrepreneurs qui n’auront désormais plus à se déplacer à Nîmes pour profiter des services de leur Chambre de commerce et de l’industrie tout en pestant de voir la CCI de Vaucluse à un jet de pierre, de l’autre côté du pont.

« De l’humain »

La CCI du Gard a ainsi lancé officiellement ce mardi sa permanence de Rochefort-du-Gard, un peu plus d’un an après la délégation de Bagnols. « Ce relais est un maillage territorial extrêmement fort, a souligné le président de la CCI du Gard, Éric Giraudier. L’évolution de la CCI passe par un développement du digital, mais en parallèle il y a de l’humain, du maillage. »

Il faut dire que cette question avait été au coeur de la dernière campagne pour la présidence de la chambre consulaire. « Et nous sommes allés jusqu’au bout en un an, malgré toutes les turbulences que nous avons vécues », a souligné le président de la délégation de Bagnols de la CCI, Philippe Broche. De quoi apporter les services de la CCI aux entrepreneurs et commerçants locaux, qu’il s’agisse d’aide sur la réglementation, les formalités, la formation, l’anticipation des difficultés, l’accompagnement des associations de commerçants ou encore la reprise ou la transmission d’entreprise.

L'équipe du relais CCI de Rochefort (presque) au complet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que la Chambre n’a pas hérité des locaux les plus moches ni les plus mal placés ! Hébergée dans le bâtiment de la mairie annexe de Rochefort, à la Bégude, elle dispose d’une belle salle voûtée et entièrement refaite en 2013. « C’est l’ancienne écurie d’une auberge, souligne la maire Dominique Ribéri. Je trouve très bien que la Chambre de commerce soit dans un ancien lieu de commerce. »

Plus sérieusement, Rochefort a également été choisie car « c’est un carrefour entre Bagnols, Avignon et Nîmes », ajoute l’édile. Et, c’est important de le souligner car ce n’est pas toujours le cas, « il n’y a pas eu de rivalité, mais un travail en bonne intelligence et en synergie », se félicite Philippe Broche. « On a pu le faire car il y a eu un engagement fort de la mairie et des collectivités locales », a pour sa part ajouté Éric Giraudier.

Un comportement exemplaire que le président du Gard Avignon et maire de Villeneuve, Jean-Marc Roubaud, verrait bien engendrer « un cercle vertueux. On est capable sur ce territoire de mettre nos forces en commun. » Il va en falloir, tant les sujets sont nombreux, comme l’a rappelé l’élue CCI et commerçante Angloise Sophie Donnat : « la désertification des centres-villes, la place du patron dans l’entreprise, les excès d’autoentreprises ou encore le manque de main d’oeuvre qualifiée. » L’équipe de six personnes de la CCI dédiée au lieu ne devrait pas chômer.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité