Politique

NÎMES MÉTROPOLE Pascal Gourdel perd officiellement sa vice-présidence

Pascal Gourdel, . Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Au Conseil communautaire de Nîmes Métropole ce lundi soir, une des délibérations concernait le retrait de la vice-présidence du proche de Jean-Paul Fournier, Pascal Gourdel. Yvan Lachaud avait en effet mis le sujet à l'ordre du jour.

Ce soir, officiellement, Pascal Gourdel se voit retirer sa vice-présidence au développement économique de l'Agglomération Nîmoise par 47 voix contre. Seuls 41 élus ont exprimés son maintien. 3 ont voté blanc. Il est bon de rappeler que l'opposition composée de 12 élus s'est abstenue.

Les élus Nîmois de l'UPNM, insatisfait du vote, ont décidé de quitter le Conseil communautaire. Les autres élus UPNM n'ont pas pris part aux votes lors de la délibération suivante. Il faut dire que la délibération portait sur l'élection de Corinne Ponce Casanova au poste de vice présidente en charge du développement économique. Les réactions et le déroulé de l'ensemble de la soirée à lire dans les prochaines heures...

Abdel SAMARI

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES MÉTROPOLE Pascal Gourdel perd officiellement sa vice-présidence”

  1. La raison évoquée par M. LACHAUD pour retirer ses délégations à M. GOURDEL est claire : « Ce qui a fait déborder le vase, c’est que Pascal Gourdel a critiqué vendredi le projet de parc romain de Magna Porta, le grand parc d’activités autour de la future gare de Manduel « . Force est de reconnaître la pertinence de l’analyse de M. GOURDEL
    – A Manduel, les caractéristiques du sol sont telles qu’ils convient de prévoir un mètre carré de bassin d’infiltration pour chaque mètre carré imperméabilisé. Le dossier d’enquête publique en cours met clairement en évidence un problème de gestion des eaux pluviales qui n’avait pas été couvert lors de la première enquête publique. Quelle pertinence dans le choix d’implanter un ZAE à cet endroit….
    – Dans le journal de l’Agglo, M. AYNAULT, DGA en charge du projet évoque : « une gare dans un authentique jardin agricole « , et annonce que la moitié des surfaces acquises par l’agglo seront loués à des agriculteurs. Pourquoi ne pas utiliser le terme de gare-betterave, qui serait bien plus adapté ? Doit-on dire : la gare des Oliviers ?
    – Dans le monde, L’agglo a fait paraître une pub pour expliquer son projet sur Magna PORTA : il sera possible de commander un panier de légumes dans le train, et de le récupérer en arrivant en gare de Manduel…..

    Le premier qui dit la vérité… Il doit être exécuté…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité