A la uneActualités

LE 7H50 de Thierry Dousset : « un Gard attachant et problématique… »

Le nouveau directeur de cabinet du préfet a vécu ses premières semaines gardoises placées sous le sceau de la bienveillance.

Thierry Dousset, nouveau directeur de cabinet du préfet dans son bureau de l'Avenue Feuchères à Nîmes Photo : AS/ObjectifGard

Thierry Dousset, nouveau directeur de cabinet du préfet, a pris ses marques il y a quelques semaines dans le Gard. Sa parole se fait rare dans les médias. Une règle qu'il s'est fixée depuis plusieurs années. Ce matin, il y déroge en tant qu'invité du 7h50. Exceptionnellement !

Objectif Gard : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Thierry Dousset : Je suis né à Marseille. J'y ai passé 25 ans de ma vie. Ma dernière fonction se situait dans le département du Lot en tant que sous-préfet.

Quel regard portez-vous sur le Gard après ces quelques semaines de prise de fonction ?

Je connaissais déjà personnellement le Gard de part mon environnement familial. C'est un département très attachant et à la fois problématique. Deux sujets concernent en particulier mon champ de compétences : la radicalisation et la sécurité routière.

Parlons de sécurité routière. Comment allez-vous agir efficacement pour modifier le comportement des Gardois ?

En la matière, faut rester humble. Mais je pense qu'il faut mener des actions. Notamment auprès des plus jeunes. Il faut qu'ils puissent acquérir un certain savoir-vivre au volant. Le volet répression est important mais la prévention est également indispensable.

Un mot sur la limitation de vitesse à 80 km sur les routes départementales. Je crois que le département du Lot où vous avez exercé en tant que sous-préfet était pilote sur ce dispositif ?

Effectivement. Nous l'avons expérimenté sur une route départementale dans la Nièvre et je vous confirme que les résultats étaient probants. Cependant, soyons clair, il n'y a pas de recette miracle. C'est l'ensemble des dispositifs qui donne des résultats.

Sur le volet radicalisation. Comment vos services vont-ils faire face à de potentiels retours de Syrie, de djihadistes de l'État islamique, repentis ou condamnés ? Certaines femmes sont accompagnées de leurs enfants...

Nous sommes équipés et organisés. À ce stade, nos dispositifs sont en place en matière de suivi et d'identification. Nous sommes comme vous l'avez compris vigilants même si je ne peux pas vous confirmer de retours de cet ordre à ce stade.

Vos premiers pas avec le Préfet du Gard, Didier Lauga. Ça se passe bien ?

J'ai bénéficié d'un très bon accueil de la part des équipes de la Préfecture. Et du Préfet, bien entendu... Je crois que le mot qui pourrait le mieux qualifier mon arrivée c'est "bienveillance".

Propos recueillis par Abdel SAMARI

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité