A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les Crocos à Auxerre pour faire sauter la banque

À l'épreuve d'une équipe icaunaise invaincue en 2018, les Nîmois chercherons à renouer avec la réussite et la confiance qui les fuient depuis quelques matches...

Pour les Nîmois, à Auxerre seule la victoire sera belle (Photo : archives Anthony Maurin/Objectif Gard)

Provisoirement dépassé au classement par le Paris FC et l'AC Ajaccio, le Nîmes olympique se rend ce soir au stade de l'Abbé-Deschamps pour y empocher les 3 points de la victoire et récupérer sa place de dauphin de Reims. Tout un programme...

Depuis quelque temps, les Nîmois ne sont plus aussi flamboyants et conquérants qu'ils l'ont été dans un passé récent. La fatigue, la pression, les blessures et un peu de malchance lors de certaines sorties récentes ont collégialement concouru à ralentir la belle progression linéaire du collectif gardois qui va devoir retrouver ses vertus offensives et se sortir les tripes pour renouer avec la victoire.

Jamais ridicule ni outrageusement dominée, l'équipe de l’entraîneur Blaquart n'en connaît pas moins des difficultés récurrentes depuis quelques temps lorsqu'il s'agit de prendre le jeu à son compte. Surtout à l'extérieur où elle avait pourtant pris la bonne habitude de s'imposer. Face à Auxerre, où Nîmes n'a jamais réussi à gagner, c'est pourtant clairement la victoire que viseront les Crocos : "notre ambition c'est de jouer le mieux possible et de gagner des matches", lâche le coach gardois. "Toutes les séries ont vocation à connaître un terme. Pour nous, l'objectif c'est la 2e place. Le reste est trop aléatoire. L'an dernier, le 3e de Ligue 2 montait directement. Cette année, il fera un barrage contre le 18e de Ligue 1. Et l'an prochain peut-être deux... Tout est fait pour protéger les équipes de Ligue 1."

Mais avant de se projeter à la saison prochaine, et parce qu'à chaque jour suffit sa peine, c'est d'abord des Auxerrois dont il va falloir s'occuper. Et sérieusement... Car après un début de saison complètement raté et en dépit d'une élimination peu glorieuse (0-3) en coupe de France face à l'avant dernier de National, Les Herbiers, l'AJA s'est bien refait la cerise sous la houlette de son nouvel entraîneur, Pablo Correa, nommé en décembre dernier pour succéder à Francis Gillot. Passés de la 17e à une plus confortable 12e place, au contraire des Nîmois, les Icaunais, qui restent sur trois victoires et deux matches nuls, n'ont rien à perdre et se contenteraient vraisemblablement d'un partage des points qui ne saurait en aucun cas satisfaire les Gardois. "Avec des nuls, on n'avance pas !", dit souvent Bernard Blaquart, qui ajoute " il faudrait regoûter à la victoire. Quand on joue le haut du tableau, il ne faut pas que les périodes de disette durent trop longtemps." Ne reste plus alors qu'à reprendre la marche en avant. Une victoire et ça repart ?

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

Le groupe nîmois :

Gardiens : Martin Sourzac – Baptiste Valette

Défenseurs : Sofiane Alakouch – Anthony Briançon – Liassine Cadamuro – Fabien Garcia

Milieux : Antonin Bobichon – Romain Del Castillo – Malik Hsissane – Téji Savanier – Pierrick Valdivia – Théo Valls

Attaquants : Rachid Alioui – Sami Ben Amar – Umut Bozok – Renaud Ripart – Sada Thioub – Panagiotis Vlachodimos

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société...

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité