Actualités

BEAUVOISIN Inquiétude générale pour une classe de l’école maternelle

La suppression d'une des neuf classes est possible à la rentrée 2018, faute d'élèves.

L'école maternelle de Beauvoisin devrait perdre une classe si tout va mal (photo DR)

Ils ont fait leurs comptes, averti le conseil municipal et d'autres parents, écrit au directeur académique des services de l'Education nationale (Dasen).

Les parents d'élèves ont lancé l'alerte et pour l'instant, ils commencent à mobiliser. Du côté de la direction départementale, il est encore bien trop tôt pour savoir si oui ou non la classe maternelle de l'école de Beauvoisin subira le couperet à la rentrée. Il reste encore quelques réunions préparatoires cette semaine, nous indique-t-on à l'Académie, et tout dépendra comme souvent du nombre d'élèves inscrits au final.

Si la baisse des effectifs n'est pas contestée par les parents, ces derniers soulignent que leur commune est en pleine explosion démographique et que de nouveaux logements viendront bientôt augmenter à nouveau la population communale. "Ça ne sert à rien de fermer une classe à la rentrée 2018 pour la rouvrir l'année d'après", peste Jean-Luc Garcia, l'un des parents d'élèves mobilisés.

L'école maternelle de Beauvoisin compte neuf classes et 228 bouts de chou cette année, alors que l'école primaire dénombre 330 têtes brunes et blondes. "On espère qu'en faisant un peu de bruit, on incitera les parents à inscrire leurs enfants plus tôt". Pour l'instant, l'école maternelle de Beauvoisin bénéficie d'un Atsem (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) par classe. Deux postes pourraient être supprimés selon les parents si les mauvaises prévisions comptables se réalisaient. Les enseignants de l'école maternelle incitent les parents beauvoisinois, nouveaux arrivants ou qui n'auraient pas encore fait les démarches, à inscrire dès à présent leur progéniture sur le site de la mairie. À suivre.

F. G.

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “BEAUVOISIN Inquiétude générale pour une classe de l’école maternelle”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité