Politique

SÉNAT Pascale Bories met la pression sur le gouvernement

La sénatrice gardoise de droite a comparé la politique fiscale du gouvernement à du Canada Dry.

La sénatrice Les Républicains Pascale Bories (Photo  : droits réservés)

Les mots sont parfois hésitants mais la conviction, elle, semble limpide. La semaine dernière, la sénatrice de droite a posé sa toute première question au gouvernement d'Édouard Philippe.

Chef d’entreprise, l’élue de Villeneuve aime faire les comptes. Et d'après elle, ils ne sont pas bons, notamment concernant les retraités : « il n’est pas juste de renier le pouvoir d’achat des retraités qui ont travaillé toute leur vie, dont une partie bien au-delà des 35 heures. »

Pascale Bories vise ici la hausse de la CSG (Contribution sociale généralisée) qui vise à compenser la baisse des charges salariales. « En 2018, vous avez créé neuf taxes nouvelles qui seront prélevées sur les ménages », fustige la sénatrice Les Républicains.

Le gouvernement, en la personne d’Olivier Dussopt, secrétaire d’État auprès du ministre des Comptes publics ne manque pas de répondre à ces attaques : « la hausse de la CSG s’applique aux retraités dès lors que la retraite par personne est supérieure à 1 200 € par mois. Au-delà, beaucoup d’entre eux verront cette hausse compensée par la baisse de la taxe d’habitation. »

Et le ministre de'enfoncer le clou : « si ma mémoire est bonne, vous avez soutenu un candidat à la Présidentielle (François Fillon, NDLR) qui, cinq ans auparavant, a augmenté les impôts de 25 milliards ! Vous devriez faire preuve de plus de retenue et d’un peu moins de posture. »

En 41 secondes, Pascale Bories a la possibilité de répondre au macroniste. Elle rétorque : « réformer notre pays signifie baisser les prélèvements obligatoires et rendre l’impôt équitable. Cela, vous ne l’avez pas fait ! Vous avez simplement transféré des charges des uns vers les autres. Les Français ne s’y sont pas trompés dimanche dernier, lors des élections législatives partielles. Votre bonneteau fiscal ressemble à du Canada Dry : il a le goût de la réforme, l’image de la réforme, mais ce n’est pas une réforme ! » Une métaphore bulleuse ou nébuleuse, c'est selon, mais que chacun appréciera à sa manière avant qu'elle ne fasse pschitt...

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Pour revoir l'échange : http://videos.senat.fr/video.546050_5a79a92895c63.seance-publique-du-6-fevrier-2018-apres-midi?timecode=11578000

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité