Actualités

GARD Les cyprès dans le rouge

Le risque d'allergies aux pollens de cyprès est actuellement très élevé dans le Gard.

Photo d'illustration (Pixabay)

On y est ! Le temps des yeux qui démangent, du nez qui coule et de la gorge qui gratte est revenu... la période des allergies est bien de retour. Fait très courant à cette période de l'année, le Gard est en alerte rouge pour les pollens et surtout ceux des cyprès.

Depuis environ une dizaine de jours, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) a placé le Gard en vigilance rouge avec un risque très élevé d'allergies aux pollens. Ces petites particules présentes dans l'air qui viennent gêner notre tranquillité à la fin de l'hiver. Ce dernier a été une nouvelle fois plus clément cette année, ce qui avance le début des ennuis. "Les allergies aux cyprès ont démarré mi-janvier cette année. Elles ont un mois d'avance par rapport à d'habitude" constate Kari Mette Pocquet, allergologue à Nîmes. La cause : "l'hiver a été très doux, du coup la pollinisation a été précoce", poursuit-elle. Mais ce phénomène de précocité est classique, comme l'intensification des allergies ces derniers jours.

Les symptômes restent également identiques : rhinite, conjonctivite et parfois la présence d'asthme. Cependant, il n'existe pas de système de prévention contre les allergies et on ne peut pas s'en prémunir. Des traitements sont appliqués pendant la saison, lorsque les réactions se déclarent. Une fois l'allergie détectée, une campagne de sensibilisation est possible et s'effectue hors saison. Cécile Barrière, également allergologue à Nîmes, voit "son cabinet ne pas désemplir, avec de nouveaux patients chaque semaine". Les allergies aux pollens n'épargnent personne. Toutes les catégories d'âge sont touchées. "Des enfants à bas âge, de trois, quatre ans, aux quinquagénaires car les allergies peuvent se déclencher tardivement", reprend le docteur.

Paradoxalement, du côté des pharmacies, on ne perçoit pas une vague comme les années précédentes. "Pour l'instant, ce n'est pas flagrant au niveau de l'affluence. On est encore dans la période de la grippe, donc pour les allergies c'est plutôt calme", s'étonne Viviane, de la pharmacie de Beausoleil. Néanmoins, même si c'est difficile d'y échapper tant notre département, à l'image du pourtour méditerranéen, est envahi de cyprès, quelques conseils pratiques peuvent limiter sa pénétration, notamment chez soi. Si on veut aérer sa maison, vaut mieux le faire tôt le matin et,  évidemment, éviter de s'exposer au vent notamment quand celui-ci est violent. Le vent contribue largement au maintien du pic d'allergies, lequel devrait se poursuivre jusqu'à la fin du mois. Pour les plus malchanceux, ce n'est que le début de la période d'allergies. Après les cyprès qui terminent fin mars, les graminées prennent la relève à partir de mai.

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité