A la uneActualitésSociété

MÉTÉO Il va faire froid, mais c’est normal…ou presque !

(Photo Archives Anthony Maurin)

C'est un fait, le mois de février est particulièrement frais. On s'attend à une belle vague de froid qui va déferler dans les heures à venir sur notre département.

Monsieur Météo, Stéphane Roos, qui est accessoirement le délégué territorial de Méteo France dans la région, a des choses à dire en ce début de vague de froid. Déjà, il explique le climat actuel par "une goutte froide (volume limité d’air froid, NDLR) isolée en Méditerranée mais qui se balade un peu partout dans le coin. En remontant vers les Alpes il a neigé et maintenant elle se retourne vers nous. C'est un gros truc ! "

Un gros truc qui commence à faire peur aux plus fragiles et qui inquiète les autorités. "On parle de réchauffement climatique mais nous devrions plutôt parler de dérive climatique. Ce genre de période sera plus intense mais plus courte. Cela n'interdit pas les vagues de froid intense comme c'est le cas actuellement. Cette nuit sera la plus froide, la pire ! Et le mistral dans le couloir rhodanien soufflera mais limitera les gelées. Par contre, du côté de Quissac ou du Vigan, la chute des températures sera importante avec entre -4 et -10 localement, tranquille !" poursuit Stéphane Roos.

Vous avez compris le truc, il va falloir se couvrir et prendre son mal en patience en attendant, au chaud, l'arrivée de températures plus agréables. "Dans les prochains jours ça ira un peu mieux avec un petit degré repris pour chaque journée passée. Si j'ai un conseil à donner, je le fais. Nous sommes en février, c'est normal d'avoir une vague de froid car nous ne sommes pas encore en été. Quand je vois des enfants en tee-shirt, même s'il y a du soleil, c'est pas terrible... Sinon, il faudra faire attention aux animaux qui vivent en extérieur et au gel. Si vous n'attrapez pas la grippe par le froid, elle peut arriver par le vent", conclut Stéphane Roos. Allez, courage les Gardois, c'est bientôt fini !

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité