Actualités

BAGNOLS La mairie remodèle son bulletin municipal

« Repenser la communication, mais dans la continuité » : tel a été le mot d’ordre du maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet, lors de son élection en septembre dernier.

La ville de Bagnols lance la nouvelle formule du bulletin municipal Bagnols Bouge (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le maire, qui a gardé deux délégations, la sécurité et la communication, donc, a recruté son directeur-adjoint de cabinet, Nicolas Ferrière, aussi dans cette optique.

« Donner un outil le plus agréable et lisible possible »

Et le changement dans la continuité, on le retrouve bien dans ce nouveau « Bagnols Bouge » : même titre, peu ou prou le même contenu, mais une forme entièrement repensée et de nombreux ajustements. Il faut dire que la version précédente datait d’il y a deux ans seulement. « On avait eu des bons retours des Bagnolais via le questionnaire, mais aussi quelques critiques qu’on a étudiées », explique Sylvain Sauzet, du service communication. Des critiques au premier rang desquelles figurait l’ergonomie visuelle du bulletin, notamment la taille des polices.

Alors l’équipe a décidé de les agrandir, comme tout le magazine du reste : s’il reste à 28 pages, il passe au format A4, un peu plus grand que le précédent. D’une manière générale, « on a commencé par un travail d’analyse de l’existant, explique Nicolas Ferrière. L’objectif était de moderniser la forme, rapprocher le bulletin des habitants et leur donner un outil le plus agréable et lisible possible. » Pour ce faire, la mairie a fait appel à un graphiste nîmois après « un mini concours », précise le directeur-adjoint de cabinet. Le rédactionnel et les photos sont assurés par le service communication, les autres services municipaux, le cabinet du maire et les élus. Le photographe Claude Masse apporte aussi sa pierre à l’édifice, tout comme le Bagnolais Eddy Termini, qui signe la couverture du premier numéro de cette nouvelle formule.

« On est allés vers des codes plus modernes, en lien avec le web, qui font la part belle à la photo », ajoute Sylvain Sauzet. Pour mettre les images en valeur, le papier passe de 95 à 115 grammes et le pelliculage de brillant à satiné. La périodicité reste la même, à savoir bimestrielle, et le tirage passe de 10 300 à 10 400 exemplaires : 10 000 en boîtes aux lettres et 400 en dépôt, « pour répondre à la demande », précise Sylvain Sauzet. Le tout à budget constant -partiellement financé par les 5 pages de publicité comprises dans chaque numéro- à savoir 2 400 euros par numéro tout compris. « Il n’y a donc pas de coût supplémentaire pour la collectivité », souligne Nicolas Ferrière.

Quant au maire Jean-Yves Chapelet, il se dit « ravi » du résultat, et estime que « ce magazine participe à être fiers de ce qu’on fait à Bagnols. » Pour en juger par vous même, il faudra attendre samedi et la mise en ligne sur le site internet et la page Facebook de la ville et à partir de lundi dans votre boîte aux lettres.

Et aussi :

Et le site web ? : Le papier c’est bien, mais ce n’est pas à vous chers lecteurs qu’on dira le contraire, le web c’est important. Or, le site internet de la commune de Bagnols est, disons, un senior du web. « On travaille sur son évolution, elle sera rendue publique en juin », affirme Nicolas Ferrière.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité