A la une

ALÈS Les transports urbains réorganisés

Le nouveau réseau est opérationnel depuis ce samedi 3 mars

Lancement officiel du nouveau réseau ce matin à la gare routière et découverte de l'écran de géolocalisation des bus en temps réel. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Cette restructuration, qui s’inscrit dans le cadre des États généraux du cœur de ville, répond à la volonté des habitants de bénéficier d’une meilleure mobilité.

Après le lancement d’une troisième navette gratuite en septembre dernier, c’est aujourd’hui tout le réseau urbain qui est repensé sur le bassin alésien. L’une des nouveautés essentielles, c’est la suppression des grands bus dans le cœur de ville afin de faciliter la circulation. Désormais, des points de correspondance existent entre les bus NTecC qui contournent l’hyper-centre, et les navettes gratuites Ales’Y qui circulent désormais dès 7h30 (contre 9h30) et jusqu’à 19h30.

Meilleure desserte et nouvelle ligne

Horaires et itinéraires changent sur les lignes urbaines. « On a sérieusement amélioré la mobilité à l’extérieur de la ville », souligne le maire Max Roustan lors du lancement officiel, ce samedi matin, de ce nouveau réseau urbain. Pour le secteur de Clavières et de l’hôpital, la ligne 2 gagne en fréquence : elle passe toutes les 20 minutes contre 45 minutes auparavant. La ligne 3 (un passage toutes les 60 minutes) s’étend et dessert de nouveaux arrêts dans les quartiers de Clavières, Croupillac et Roussel. Enfin, une ligne 4 (un passage toutes les 40 minutes) est créée pour desservir le haut de Rochebelle et La Royale.

Neuf bornes d’information

Pour aiguiller les usagers, neuf bornes d’informations sont installées sur les points principaux de correspondance : gare routière, Mairie Prim’, Talabot, Jules Guesde, Gabriel Péri, Le marché, Grand rue Jean Moulin, Brabo et Barbusse. Un écran diffuse la géolocalisation, en temps réel, des différents véhicules ainsi que les horaires d’arrivée et de départ. « C’est une première en France. Cela permet aux voyageurs de savoir où se trouve leur bus et de ne pas s’inquiéter », précise Florian Oliver, responsable marketing pour le réseau NTecC. Des informations que l’on peut retrouver sur l’application Zenbus, disponible sur smartphone. Les Alésiens n’ont plus qu’à se laisser porter !

Les nouveaux itinéraires en cliquant ici.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ALÈS Les transports urbains réorganisés”

  1. Une navette gratuite autour de l’écusson de Nîmes (à l’identique d’Alès qui a tout compris) rendrait plus de services aux habitants et coûterait bien moins cher à la collectivité qu’un BUS BUS articulé de 120 places, toujours quasiment vide et avec un coût de fonctionnement au km horriblement cher.
    Bravo Alès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité