A la uneActualitésSociété

NÎMES Erasmus plus, un dispositif à encourager

Aujourd'hui, Erasmus s'ouvre aussi à des jeunes en apprentissage : la preuve par l'exemple.

Michael Stange, directeur de la Maison de L'Europe de Nîmes, Henry Brin, président de la chambre des métiers et de l'artisanat du Gard, et Franck Proust, député européen, conversent à bâton rompus avec Anaïs, de son stage en Finlande pendant que celle-ci coiffe Christine sous le feu roulant des photos de la presse locale (Photo  Véronique Palomar)

Hier matin, il régnait une agitation inhabituelle au salon de coiffure Naturellement , où Anaïs Kempf achève son apprentissage en alternance. Michael Stange, directeur de la Maison de L'Europe de Nîmes, Henry Brin, président de la chambre des métiers et de l'artisanat du Gard, et Franck Proust, député européen, avaient fait le déplacement pour rencontrer la jeune fille.

Anaïs, 23 ans passera son Brevet professionnel fin mai. En octobre dernier, elle est partie en stage en Finlande, à Jarvenppa, dans le salon Studio Bello pendant deux semaines. Un séjour un peu court mais très enrichissant pour la jeune fille. "La coiffure française a une excellente image", se réjouit Anaïs. "Les Finlandaises sont très sophistiquées : maquillage et bien-sûr coiffure, poursuit-elle, Elles aiment beaucoup les couleurs flash : rose, bleu, ou orange, fluo… En revanche, elle sont un peu en retard par rapport à nous sur les techniques de coupes, alors je leur ai montré des choses."

Des échanges techniques enrichissants qui ont  donné confiance en elle à la future coiffeuse et lui ont permis de pratiquer l'anglais. "Si j'ai un message à faire passer aux jeunes", conclut-elle, c'est : foncez ! J'ai choisi la Finlande parce que sans ce projet, je n'y serais jamais allée, c'est très enrichissant. Ce serait bien de pouvoir faire des séjours professionnels à l'étranger de temps en temps au fil de sa carrière…." L'objectif de la rencontre étant, à travers son expérience, d'informer et pourquoi pas de convaincre les jeunes gardois des bienfaits de la mobilité européenne.

Un dispositif qui s'ouvre aux apprentis

Anaïs suit sa formation en alternance à la section coiffure de L'IRFMA 30/CFA (Institut de formation de la chambre des métiers et l'artisanat du Gard), qui forme les jeunes à 10 métiers de l'artisanat, par la voie de l'apprentissage. C'est le dispositif APN'GO qui permet aux apprentis de l'établissement d'effectuer un stage professionnel à l'étranger. L'IRFMA 30/CFA ayant rejoint l'APN'GO du programme Erasmus +. Avant 2014, Erasmus permettait aux étudiant en faculté de partir en séjour à l'étranger. Erasmus + est une extension du dispositif qui l'ouvre aux apprentis. Six apprentis de l'IRFMA 30 ont déjà bénéficié du programme et huit autres vont partir d'ici avril 2018. Six nouvelles bourses sont encore disponibles pour fin 2018.

S'ouvrir sur le monde tout en préservant nos particularismes…

Pour Franck Proust, il est très important "de sortir de ses frontières pour apprendre des langues étrangères et découvrir d'autres pratiques." Henry Brin souligne quant à lui "qu'il est essentiel de s'ouvrir sur le monde. C'est un geste citoyen." Mais avec un bémol sur l'harmonisation des pratiques : "il faut s'enrichir s'ouvrir sur le monde mais aussi savoir défendre et préserver nos particularismes." Au chapitre des restrictions, le même a tenu à évoquer la reprise par l'État de la Formation professionnelle. "J'espère que ça va marcher mais j'ai des doutes. Pour être efficace, il faudra que le dispositif reste en prise avec les régions et les départements."

Erasmus, 30 ans et des bébés…

L'an dernier Erasmus fêtait ses 30 ans. Cet anniversaire a donné le coup d'envoi de manifestations qui se dérouleront chaque année les 12 et 13 octobre. Cette année, on pourra voir une exposition intitulée " les bébés Erasmus" (eh oui, l'Auberge Espagnole, ce n'est pas qu'au cinéma !) Cette expo montrera le fruit des rapprochements entre étudiants qui se concluent aussi accessoirement par des naissances… Erasmus a également l'intention d'organiser des soirées "les anciens d'Erasmus". Mais avant d'accéder au rang d'ancien, il faut commencer par tenter l'aventure. Que vous soyez étudiant ou apprenti, renseignez-vous soit auprès de la Chambre des Métier et de l'artisanat du Gard, soit à la Maison de l'Europe.

Véronique Palomar

 

 

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité