A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Zéro déchet, la vie de quelques familles nîmoises

Une association nîmoise, un défi écologique familial et une vision différente de la gestion des déchets.

Lulu Zed défi déchet (Photo Lulu Zed)

C'est une jeune association nîmoise qui a moins de deux ans d'existence mais qui est pleine d'envie. Lulu Zed. Lulu, pour la grand-mère Lucienne. Zed pour Zéro Déchet. Et oui, nos anciens avaient certainement meilleurs réflexes que nous autres...

Pour une fois qu'un zéro est une bonne note ! Depuis le mois de novembre dernier Lulu Zed est au coeur d'un projet d'un genre nouveau. Un défi qui embarque 27 familles nîmoises pour un voyage vers le zéro déchet... Sans prôner un retour aux sources, l'économie des déchets est d'une importance rare. Le recyclage est un moindre mal mais n'est pas une fin en soi. Nîmes métropole a lancé un concours pour tenter d'éveiller les consciences. #DéDé pour Développement Durable. Et les membres de Lulu Zed y ont répondu avec panache et succès. "Le maire de Saint-Dionizy a voulu que nous nous lancions. Notre projet a plu à Nîmes métropole et on nous a donné 3 000 euros qui ont servi, entre autres, à acheter du matériel pour les ateliers", explique Laurence, de Lulu Zed.

Mais quel était ce projet ? La prise de conscience du trop plein de déchets. Voilà l'enjeu que l'asso veut mettre en exergue. Le but du jeu consiste à réaliser un état des lieux du poids de vos déchets (poubelle ménagère obligatoire, poubelle de tri, verre et compost facultatif). Chaque participant mis  au défi a reçu un petit nécessaire comprenant une balance, un autocollant " Stop Pub " pour la boite à lettre, un sac en tissu pour les courses et un carnet de relevé ainsi qu'un guide de bonne conduite. L'objectif étant pour les participants de parvenir à la réduction de 25% des ordures ménagères.

"L'objectif était de commencer avec vingt familles mais nous en avons eu vingt-sept. Depuis on en a perdu une, Olivia, mais c'est une membre active de Lulu Zed qui s'occupe d'autres actions. Parmi ces vingt-sept familles, beaucoup sont déjà bien sensibilisées au zéro déchet", poursuit Laurence.

Le savon de Marseille, une astuce non négligeable (Photo Lulu Zed).

Hors tri sélectif et verre, un habitant de Nîmes métropole jette en moyenne 294 kg d'ordures ménagères par an. Lors des premières pesées de ce défi, les familles engagées ont mis la barre haut. En novembre, elles ne rejetaient déjà plus que l'équivalent de 48 kg. En décembre, 45, en janvier, 35 alors que l'objectif, déjà exceptionnel, était de faire descendre ces familles à 36 kg de déchet par an et par personne. Tanzania est à zéro déchet et elle ne produit que des déchets compostables !

"Même nous, créatrices de Lulu Zed, nous ne sommes pas à zéro déchet. Il y a des choses si évidentes qu'on ne les dit même plus mais le zéro déchet est un chemin. C'est une valeur absolue qui est difficilement atteignable. Sur le trajet, on croise de nombreuses personnes qui peuvent vous donner leurs astuces. Évidemment tout cela demande de l'organisation et du temps mais à la fin, tout le monde est gagnant. Chaque geste est bon à prendre et vous remarquerez qu'il en amène un autre. Il ne faut surtout pas tout faire d'un coup. C'est là que l'incompréhension devient gênante pour les proches et l'entourage", rappelle Laurence.

Comment faire pour que la Terre aille mieux ? Un petit geste, c'est déjà mieux que rien. Des documents gratuits et à partager sont disponibles sur le site web de l'association afin de vous aider dans votre sacerdoce écologique. Même une association finistérienne a appelé Lulu Zed pour savoir si elle était partageuse. Évidemment !

Lulu Zed défi déchet (Photo Lulu Zed).

Il y a du bon sens, mais aussi des trucs et astuces... "Quand vous faites vos courses, pour les légumes, allez plus volontiers chez le primeur du coin plutôt qu'au supermarché. Entre l'emballage et le nombre de kilomètres parcourus par les légumes... Quand vous achetez des pâtes, pareil. Au supermarché, c'est logique mais mieux vaut prendre un paquet d'un kilo plutôt que deux de 500 grammes et il existe des éco-recharges avec moins d'emballages", continue Laurence. "À l'apéro, le meilleur exemple sont les chips. Dans ce défi, on doit essayer de faire sans ce type d'achat. Le mieux, c'est de les cuisiner. Et si vous le faites en famille, c'est encore mieux pour recréer du lien et pour passer un bon moment tout en sachant que vous avez fait cela vous-même, avec les pelures de pommes de terre !"

Avec Lulu Zed, vous apprenez aussi à faire votre ménage sans déchet, à acheter malin, à réduire vos déchets à la salle de bain. Composter c’est mieux que jeter, fabriquer ses sacs en tissu sont d'autres ateliers qui peuvent aider tout un chacun à faire le premier pas d'une longue mais plaisante marche. "On trouve des solutions, des alternatives auxquelles on n'aurait pas pensé. En fait, il faut trouver ses trucs et astuces, c'est comme ça qu'on apprend le mieux. Prenez la ville de Roubaix : ce genre de défi est devenu très important pour l'agglo. Toutes les communes y participent et ils établissent même des comparaisons avec les précédents défis. Ici, nous avons été sollicités par une petite commune qui aimerait avoir son "défi village" avec un atelier. Mais nous n'en sommes pas encore là. Peut-être l'année prochaine... Nous voulons essaimer. Sur les vingt-six familles qui participent cette année, nous aimerions aussi que quelques unes d'entre-elles deviennent référentes du défi 2018-2019",  conclut Laurence.

Fin du défi au mois de juin. Pour les curieux, l'asso organise des cafés-astuces toutes les quatre semaines Chez Mémé, prochain rendez-vous le 30 mars à partir de 18h30.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité