ActualitésPolitique

LAUDUN-L’ARDOISE Municipale : Cazorla invite au « renouveau » et insiste sur l’Ardoise

Comme pour le premier tour, le candidat l’élection municipale partielle de Laudun-l’Ardoise aborde le second tour de dimanche en étant le dernier à tenir sa réunion publique.

Le candidat à l'élection municipale partielle de Laudun-l'Ardoise, Yves Cazorla, ce soir au Forum (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Dans un Forum autant rempli que pour le premier tour, le candidat de la liste Laudun-l’Ardoise Renouveau, arrivé en tête dimanche dernier, a déroulé son discours en commençant par taper sur son concurrent, le maire sortant Philippe Pecout.

« Moi je suis déterminé, lui est résigné »

Un concurrent qu’il a raillé d’entrée, l’accusant d’avoir anticipé une victoire au premier tour en « planifiant le conseil municipal d’investiture dès la fin de cette semaine. » Après avoir fait applaudir l’ex-candidat Jean-Christophe Dauzon, arrivé troisième dimanche et qui a choisi de se retirer puis de le soutenir, Yves Cazorla a évoqué « les multiples attaques subies cette semaine. » Une semaine qui a commencé par une proposition de débat, « demandée pour le compte du maire démissionnaire et qui n’avait pas lieu d’être », et où les choses se sont aussi passées sur les réseaux sociaux. C’est sur ce terrain qu’Yves Cazorla accuse l’équipe d’en face de s’être « répandue sans filtre », avant d'estimer que Philippe Pecout ne contrôlait pas ses colistiers.

Sur sa lancée, Yves Cazorla moquera son concurrent, « qui prend notre programme pour modèle, puisqu’il le reproduit sur son tract ! » Le tract en question reproduit en effet le programme pour mieux le critiquer, et affirmer que les points qu’il comporte sont soit en cours, soit déjà faits, soit impossibles à réaliser. « Quand il écrit "en cours" il faut comprendre qu’il vient d’en prendre connaissance », poursuivra le candidat. « Quand il dit "déjà fait", c’est qu’il en a pris connaissance et quand il dit que c’est "impossible", c’est qu’il ne sait pas quoi faire pour défendre un dossier ou qu’il n’en a pas envie. » Prenant le dossier de la déchetterie en exemple, Yves Cazorla affirmera qu’avec son concurrent, « c’est perdu d’avance » avant de promettre qu’il mettrait « l’énergie qu’il faut pour la garder. » « C’est la différence entre nous : moi je suis déterminé, lui est résigné », lancera Yves Cazorla.

« Le bout du tunnel » pour l’Ardoise

Passant à son programme, le candidat répètera les points évoqués vendredi dernier, comme le lancement en urgence des travaux de la station d’épuration de Laudun, de la maison d’Albert André et de la Vierge à l’enfant, l’audit financier, le renforcement de la police municipale, un plan propreté ou encore le retour de la fête votive dans le centre-bourg.

Et à la différence de vendredi dernier, Yves Cazorla insistera cette fois-ci sur l’Ardoise. Il faut dire qu’il a fini loin de Jean-Christophe Dauzon dans ce bureau de vote et qu’il y possède probablement une marge de progression importante, due notamment au soutien du troisième homme de dimanche dernier. Un hameau « oublié par les élus de l’ancienne majorité » à qui il promet « le bout du tunnel. »

Pour ce faire, Yves Cazorla affirmera que la mise en place de la vidéo-protection concernerait bien l’Ardoise, qu’il se battrait pour un rond-point pour l’accès à la bretelle de la future déviation et pour la sécurisation des piétons de la N580. Deux dossiers pour lesquels « ce n’est pas gagné, mais vous aurez la garantie qu’avec nous ils seront mieux défendus. » Plus généralement, Yves Cazorla promet de contribuer au développement de la zone industrielle et du port, d’agir pour la réouverture de la gare, le maintien du bureau de Poste, mais aussi de développer le marché et de réaliser des travaux d’embellissement du carrefour du Bon Coin. Autant de projets pour lesquels les habitants « seront associés », promet-il.

Avant de conclure son discours et la campagne par la même occasion, Yves Cazorla promettra qu’il restera « fidèle à la commune » et qu’il ne briguera aucun autre mandat que celui de maire. Le candidat terminera en répétant qu’il était « fier d’être le candidat du renouveau », et qu’il incarnait, avec sa liste, « l’avenir de cette commune. » Aux électeurs de trancher dimanche.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Retrouvez l'intégralité des articles sur l'élection municipale de Laudun-l'Ardoise ici.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité