Actualités

GARDON La pratique du canoë-Kayak trace sa voie

Le grand site des gorges du Gardon est un espace extrêmement attractif pour les activités de plein nature. Il constitue en période estivale un haut lieu de baignade et de canoë-kayak. 

Afin de mieux équilibrer les flux, de limiter les impacts sur la biodiversité et l’environnement et de proposer des aménagements qualitatifs, le Syndicat Mixte des Gorges du Gardon (SMGG) élabore un schéma des sites de pratiques de canoë-kayak.

Le premier comité de pilotage s’est tenu le 6 mars à Collias avec à l’ordre du jour la présentation du diagnostic relatif aux usages de la rivière.

Au cœur d’un site protégé et désigné Réserve de Biosphère par l’UNESCO, il est nécessaire de parvenir à un développement équilibré des loisirs de rivière afin de mieux concilier accueil des visiteurs et préservation du patrimoine naturel et paysager. C’est la raison pour laquelle le Syndicat mixte des gorges du Gardon lance un schéma d’aménagement des sites dédiés à la pratique de canoë-kayak sur son territoire.

Ce schéma a pour objectif :

  • d’assurer la cohabitation entre les différentes activités de rivière en période estivale et de limiter les impacts sur les espèces sensibles
  • d’identifier, hiérarchiser et prioriser les lieux d’accès aux activités de canoë-kayak en fonction de leur intérêt et des contraintes inhérentes (maitrise foncière, cohérence avec le cadre réglementaire, conflit d’usage, zones écologiquement fragiles, intérêt pour la pratique)
  • d’assurer la sécurité des usagers et de leur garantir des aménagements de qualité
  • de résorber les aménagements peu qualitatifs qui portent atteinte à l’image du site et à ses valeurs et proposer des aménagements avec une qualité d’intégration paysagère à la hauteur d’un grand site
  • de contribuer au développement économique et touristique du grand site.

Le mardi 6 mars à Collias, le premier comité de pilotage s’est tenu en présence de l’ensemble des loueurs de canoë-kayak, des élus, du comité départemental de canoë-kayak et des partenaires techniques. Le diagnostic a permis de présenter quels sont les pratiquants de la rivière et leur saisonnalité, la volumétrie canoë, le fonctionnement des loueurs, clubs et autonomes et les problèmes auxquels ils font face. Il a conclu par une approche des besoins par site de pratique avéré ou potentiel. La seconde phase de l’étude prévue en avril portera quant à elle sur la proposition de scénarios d’aménagement.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité