A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les Crocos ramassent la galette en Bretagne !

En s'imposant en toute logique à Brest (0-2), Les Nîmois se rapprochent petit à petit de la Ligue 1.

(Photo: archives Anthony Maurin/Objectif Gard)

C'est un Nîmes efficace, appliqué et courageux qui s'est imposé ce soir face au SB 29. Les Nîmois possèdent désormais 4 points d'avance sur le 3e, l'AC Ajaccio, et passeront la trêve internationale l'esprit tranquille.

Sur une pelouse hybride (gazon naturel  et gazon synthétique) aux lignes repeintes en rouge, qui avait été déneigée durant trois heures dans l'après-midi avant d'être opérationnelle, et sous quelques flocons qui virevoltaient encore, les Nîmois, en noir, ne tardaient pas à se mettre en jambe. Bozok reprenait de volée un ballon chipé côté droit par Del Castillo avant d'être contré par un pied adverse (15e seconde).

Le premier coup-franc dangereux échouait aux Crocos mais Alioui, de 30 mètres, butait sur le mur finistérien (6e). L'arbitre oubliait une faute évidente de Diallo sur Alakouch qui aurait pu avoir des conséquences. Heureusement, l'occasion brestoise était avortée dans l’œuf (10e). Dans la minute suivante, face au même Diallo, il fallait une intervention autoritaire de Valette pour préserver les intérêts des Gardois.

Savanier profitait d'un bon appel de diversion de ses deux pointes d'attaque pour s'ouvrir le chemin plein axe. Sa frappe tendue de trente mètres s'écrasait sur les gants du gardien brestois, Larsonneur (15e).

Déjà averti par l'arbitre, le Breton Belaud se signalait plus par son agressivité que par son talent en bousculant Ripart par derrière (19e). Plutôt plaisants et alertes, entre deux équipes au tempérament offensif, les débats étaient équilibrés en ce début de match. Pour autant, les Crocos peinaient à ressortir le ballon proprement et, faute d'être servis,  Bozok et Alioui étaient contraints au chômage technique.

Et "Zorrozok" surgit !

Dans la tribune réservée aux supporters visiteurs, cinq courageux Nîmois transis guettaient l'étincelle qui les réchaufferait... Ils n'allaient pas attendre longtemps ! Côté gauche, Del Castillo, très en vue ce soir, combinait sur l'autre flanc avec Rippart qui servait Bozok. Le Franco-Turc effaçait son vis-à-vis, ouvrait son pied droit et trouvait le soupirail de Larsonneur pour ouvrir le score et inscrire son 22e but de saison ; série en cours (0-1. 34e) !

Alioui manque un pénalty

À la lutte avec Alioui, juste avant la pause, le Brestois Kiki touchait le ballon de la main dans la surface en le ratant...de la tête. Un "Hara-Kiki" qui offrait un penalty inespéré au Marocain qui...ratait le cadre (45e) !

De retour sur la chlorophylle, les Nîmois repartaient de plus belle et un corner joué à la rémoise donnait l'occasion à Savanier de trouver le crâne de Briançon qui ne manquait pas l'aubaine (0-2. 47e). Sur la pelouse de Francis-Le Blé, le réalisme était Gardois et le tonnerre dans les pieds des Nîmois !

Une nouvelle fois monté aux avants-postes, Briançon manquait d'un rien de signer un doublé sur un nouveau corner mais sa reprise de 5 mètres à ras de terre manquait le cadre pour quelques centimètres (51e).

Bien organisés, les Nîmois maîtrisaient leur affaire et les Brestois, un peu secoués, accusaient le coup et marquaient le pas. Pire ! Coeff, qui commentait les décisions arbitrales, écopait d'un carton rouge, alors qu'il avait été remplacé plusieurs minutes auparavant par son entraîneur, Jean-Parc Furlan, et qu'il se trouvait sur le banc de touche (64e) !

Un Nîmes taille patron

Faussurier s'échappait côté droit mais Valette s'interposait (70e). Le ton montait et contrairement à ce qu'indiquait le thermomètre, sur le pré ça chauffait entre les protagonistes. Le truqueur Belaud s'arrangeait pour faire avertir Savanier d'un carton jaune inexistant par un arbitre sous pression (72e).

Haché par les fautes, les simulations, les cartons et les contestations stériles, le match perdait de sa qualité et ça sentait la poudre... Sur un lointain coup-franc de son capitaine, Grougi, Castelletto au 2e poteau voyait le cadre se dérober devant son coup de bouc et Valette pouvait pousser un soupir de soulagement (80e). Meilleur attaquant brestois, Faussurier manquait à son tour la cible sur une des rares occasions locales bien construite (83e).

"You Thioub" faisait son entrée en lieu et place d'un Bozok perclus de crampes pour les dernières minutes d'un match dont l'issue ne faisait plus de doute depuis bien longtemps (88e). En toute logique, Les Crocos empochaient les trois points et confortaient en patron une 2e place qu'ils occupent depuis la 16e journée. Tout sauf un hasard...

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité