ActualitésSociété

NÎMES Les quartiers font leur cinéma !

Hier, au Grand hôtel de Nîmes, a eu lieu la soirée de lancement du 1er festival des quartiers dans le cadre de la semaine de la fraternité.

(photo Véronique Palomar)

Comme l'a souligné Didier Lauga, préfet de Nîmes dans son propos introductif, c'est bien à une soirée inédite qu'ont assisté hier soir les 400 personnes conviées au Grand Hôtel. Une première, le Festival des quartiers à Nîmes, présentée dans le cadre de la deuxième édition de la Semaine de la fraternité et du vivre ensemble qui coïncide avec la semaine nationale contre le racisme et l'antisémitisme. Le ton est donné et le propos inspirant.

Cette soirée riche en images et en créativité, qui s'est déroulée en trois séquences, a mis en lumière le travail de nombre d'associations, des collectivités partenaires de la politique de la ville, des habitants des quartiers et des jeunes qui ont tous œuvré en amont.

L'an dernier, des projections publiques de Colorité bonheur 1 ont interpellé et ravi de nombreux Nîmois (copyright: V.Damourette)

En ouverture, la projection du film, Colorité bonheur 2 de Wako productions. Projeté dans l'espace public l'an dernie, le premier opus avait rencontré un franc succès auprès des Nîmois. Cette année, même concept, Cécile Plantin, photographe, et Gaël René, à la scénographie, avec la complicité des associations et des institutions, ont dressé un portrait positif et sensible des quartiers ouest de Nîmes à travers de rencontres avec leurs habitants. "Colorité bonheur, c'est s'arrêter, écouter parler d'amour, d'intégration, de luttes, de réussite…", définit Cécile Plantin. "C'est la première fois que ce sera projeté en salle", note la photographe. En effet,  Colorité bonheur est conçu pour être diffusé dans l'espace public et les projections sur les murs de la préfecture dureront jusqu’au 25 mars inclus. Après Colorité bonheur 2, la troisième phase prévue est une exposition immersive au Carré d'Art en octobre prochain. Nous aurons l'occasion d'en parler plus longuement. En attendant, vous pouvez suivre Wako sur Facebook: https://www.facebook.com/wakoproduction/

En deuxième partie de soirée étaient présentés des films courts réalisés par des jeunes de 15 à 25 ans au moyen de leur téléphone autour du mot "Fraternité". Laissant libre cours à leur inspiration certains auteurs ont filmé des créations artistiques, d'autres ont mis en scène des histoires courtes à l'intérieur d'un format compris entre 20 secondes et 3 minutes. Des performances réalisées dans le cadre du "Concours 2018 du court métrage smartphone". Au terme des projections, la salle a procédé à un vote public pour déterminer les trois premiers prix du concours dont les vainqueurs seront connus et récompensés vendredi soir lors de la soirée de clôture qui se tiendra au même endroit la première. À suivre donc…

Enfin, la dernière partie de la soirée était consacrée à la projection de deux documentaires : celui du centre de ressources Ceregard concernant l'apprentissage de la langue française et celui des Zyconofages sur les conseils de citoyens du Gard.

Après cette soirée d'ouverture baptisée "Les quartiers font leur cinéma", rendez-vous est pris ce vendredi pour la seconde partie intitulé "Les quartiers font leur spectacle"…

Véronique Palomar

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité