Éco StoryEconomiePubli Reportage

ÉCO STORY La société Champlat choisit le Gard rhodanien pour s’agrandir

La conserverie bio La Réserve de Champlat est sur le point de s’installer sur la zone d’activités économiques du Bernon, à Tresques.

Publi Reportage

La conserverie bio Champlat s'installera prochainement sur la zone de Bernon, à Tresques (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’entreprise, actuellement implantée à Saint-Quentin-la-Poterie, a fait le choix du Gard rhodanien pour bâtir sa nouvelle implantation et ainsi poursuivre son développement.

Une belle croissance

Créée en 1982 dans le Gard, Champlat est au fil des années devenue un acteur incontournable du secteur du bio. « Nous sommes reconnus pour notre cuisine artisanale et manuelle et la qualité de nos conserves. Notre cœur de gamme la tomate de plein champ cueillie à pleine maturité. Cuite en marmite "comme à la maison" pour un coulis de tomate à l’ancienne doux et onctueux l’illustre parfaitement », explique la directrice commerciale de la SARL Champlat, Linda Benhedfa. Il s’agit depuis plus de 20 ans de tomates de Provence, d’une filière tomate france bio, cuites en marmite. » Aujourd’hui, la gamme de Champlat compte environ 80 références, du coulis aux sauces tomate, en passant par les plats traiteurs, les fruits, les légumes verts au naturel ou encore les soupes à diluer en bocaux de verre, vendus en magasins bio dans toute la France et en Europe sous la marque La Réserve de Champlat.

Et l’entreprise a connu au cours des quinze dernières années une belle croissance, à l’image du marché du bio : « en 2004, l’entreprise comptait six salariés et une quinzaine de saisonniers, rappelle Linda Benhedfa. Aujourd’hui, nous sommes une quinzaine de salariés et nos effectifs doublent chaque été avec les saisonniers. » Le chiffre d’affaires a suivi la même courbe, et l’entreprise, développée d’abord par François Pigache puis depuis 2004 par Nicolas Hauvespre, réalise désormais trois millions de chiffre d’affaires annuel. Champlat est donc en bonne santé financière et fait le choix d’investir pour soutenir sa croissance.

Rapidement, la direction se rend à l’évidence : pour grandir, il va falloir quitter les locaux que l’entreprise occupe depuis 1996 à Saint-Quentin-la-Poterie, près d’Uzès. Des locaux exigus, qui ne répondaient plus aux exigences de l’entreprise. Champlat se met donc en quête d’un terrain susceptible de l’accueillir et finit par jeter son dévolu sur la zone de Bernon, à Tresques. La direction rencontre les équipes de l’Agglo du Gard rhodanien et de l’Office des entreprises en 2016. Entre les deux parties, le courant passe de suite : « l’Agglo nous a vraiment accueilli d’une manière très positive et a tout de suite porté le projet, explique Linda Benhedfa. Ils ont cru en nous. »

« L’Agglo a joué un rôle de facilitateur »

Concrètement, les équipes de l’Agglo ont aidé l’entreprise dans sa recherche de foncier, « et ont fait avancer toutes les étapes rapidement, souligne la représentante de Champlat. L’Agglo a vraiment joué un rôle de facilitateur. » L’Office des entreprises a notamment mis en relation l’entreprise avec la Chambre de commerce et de l’industrie, qui l’a aidée à monter un dossier lui permettant d’obtenir un soutien financier de 131 000 euros assuré pour moitié par la Région, et pour l'autre par l’Union européenne.

Ainsi, l’Agglo du Gard rhodanien accueille sur son territoire une entreprise en plein développement, qui voit loin : sa nouvelle implantation, en cours de finition, fera 2 500 m2 et permettra de regrouper en un seul lieu toutes les activités, qui sont actuellement réparties dans deux sites à Saint-Quentin-la-Poterie. Le tout dans un bâtiment conçu avec les salariés dans une démarche éco-responsable, avec notamment des panneaux solaires ou encore un système de récupération de chaleur. Un bâtiment qui pourra grandir... La possibilité d’extension permise par le terrain de la zone du Bernon a aussi pesé dans le choix de Tresques par Champlat. De quoi envisager l’avenir sereinement, notamment le recrutement de sept salariés, prévu à moyen terme.

La construction du nouveau bâtiment est donc pratiquement finie, et les premières activités y seront transférées dans les prochains jours. La partie cuisine déménagera début avril, pour un démarrage de l’activité à Tresques à la mi-avril.

Pour aller plus loin :

Vous avez un projet de création, d’installation ou de reprise d’entreprise ? L’Office des Entreprises de l’Agglomération du Gard Rhodanien est situé à la Maison de l’Entreprise, rue Fernand-Jarrié à Bagnols. Il est ouvert du lundi au jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, et le vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30. Plus d’informations sur le site internet de l’Office, au 04 66 79 38 00 et par mail à l’adresse suivante : contact.eco@gardrhodanien.com.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité